Bientôt des bières pour emporter

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Bientôt des bières pour emporter
La Microbrasserie ajoutera de la variété à sa palette de bières. (Photo : Le Courrier Sud - Sébastien Lacroix)

AFFAIRES. Les premiers mois d’opération de la microbrasserie Ô Quai des Brasseurs de Sainte-Angèle-de-Laval s’avèrent concluants pour les propriétaires. Si bien qu’ils mettent maintenant le pied sur l’accélérateur en ce qui concerne le développement de leur entreprise et la commercialisation de leurs produits.

Déjà, de nouvelles recettes de bière sont dans l’air. Elles viendront bonifier la gamme actuelle, qui compte six produits. «On travaille pour que ce soit prêt dans quelques mois, voire quelques semaines, indique Nicolas Godbout, porte-parole de la microbrasserie qui a ouvert ses portes le 30 juin. Des brassins spéciaux seront aussi produits de façon régulière afin d’apporter encore plus de variété à la palette.»

Pour le moment, on ne peut goûter aux bières de la microbrasserie que sur place. Dès la fin de l’année 2017, sinon au début de 2018, la situation changera. Les propriétaires ont entamé des pourparlers avec des restaurateurs de la région pour que leurs bières fassent leur entrée dans leurs établissements.

Ils envisagent également demander les autorisations nécessaires pour que rapidement, ils puissent procéder à de l’embouteillage directement au robinet de la pompe, une pratique autorisée  dans les microbrasseries artisanales du Québec depuis décembre dernier. Ce type d’embouteillage permet à la clientèle de quitter l’établissement avec des bières brassées sur place pour consommation dans les heures qui suivent.

«Le format et la forme des contenants restent à déterminer, tout comme la technologie que nous utiliserons, indique M. Godbout. D’ailleurs, on est en train de prendre de l’information sur le sujet afin de faire un choix éclairé.»

Dans son plan de croissance, Ô Quai des Brasseurs envisage également commercialiser ses produits en canettes d’ici deux ans. «C’est bel et bien dans les plans, mais on y va une étape à la fois. On veut d’abord établir et consolider notre réseau. On veut que les gens connaissent nos produits avant de se lancer.»

Selon M. Godbout, la suite des choses augure bien pour la jeune microbrasserie. «On rencontre nos objectifs, et on les atteint même plus vite que prévu», dit-il.

Rappelons que la microbrasserie est située à même la marina de Sainte-Angèle-de-Laval, qui a été complètement refaite au coût de 4,3 M$. Un restaurant, une salle de réception et un bar laitier complètent l’offre.

Le saviez-vous?

Émile Sauvé est le brasseur de la microbrasserie Ô Quai du Brasseur. Il s’agit d’un des brasseurs les plus prometteurs au Québec. «Si notre bière est déjà aussi réputée, c’est grâce à lui. C’est un brasseur d’exception qui fait des bières à couper le souffle», témoigne Nicolas Godbout, porte-parole de la microbrasserie de Sainte-Angèle-de-Laval.

La microbrasserie est ouverte depuis le début de l’été à Sainte-Angèle.

Une incontournable

Par ailleurs, les propriétaires de la microbrasserie Ô Quai des Brasseurs de Sainte-Angèle-de-Laval souhaitent positionner leur entreprise comme une destination incontournable dans la région.

Dans un premier temps, la microbrasserie se métamorphosera en relais pour les motoneigistes et quadistes. Dès l’arrivée de l’hiver, ceux-ci pourront y prendre une pause pour y savourer une bière maison ou y prendre un repas.

À partir de la fin décembre, des visites guidées seront disponibles sur réservation. Le brasseur lui-même expliquera aux gens tout le processus qui se cache derrière la fabrication de la bière.

Aussi, les visiteurs pourront repartir bientôt à la maison avec un souvenir, puisque divers outils promotionnels à l’effigie de la microbrasserie seront en vente dans la boutique qui ouvrira ses portes sous peu.

Finalement, les promoteurs envisagent multiplier la présentation d’événements sportifs dans leur microbrasserie. L’installation d’un écran géant dans la salle de réception du deuxième étage rend la chose possible et surtout, agréable pour les amateurs de sport.

Moins bruyante

Les propriétaires de la microbrasserie Ô Quai des Brasseurs investiront environ 10 000$ ce printemps pour réduire le bruit susceptible d’irriter le voisinage. «On nous a dit que notre mur coupe-son n’était pas suffisamment efficace. On va donc augmenter sa capacité d’absorption du son et le prolonger pour rendre la vie de nos voisins plus agréable», affirme Nicolas Godbout, porte-parole de la microbrasserie.

Même s’il respecte la réglementation municipale, l’établissement s’est également engagé à clôturer le réservoir. Conscient que son système de ventilation est bruyant, il s’assurera de le doter d’un bon coupe-son au retour de la belle saison.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des