Aussant insiste sur les bienfaits de la gratuité scolaire

Par superadmin
Aussant insiste sur les bienfaits de la gratuité scolaire
Jean-Martin Aussant

Le député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, a participé à la manifestation étudiante du 22 mars à Montréal. Il en a profité pour réitérer sa position voulant que la meilleure politique en matière d’éducation demeure la gratuité scolaire balisée.

«Des centaines de milliers de personnes se sont réunies pour faire de cette marche pacifique un événement historique au Québec et il y avait là des gens de tous âges. On se demande ce qu’il faudrait de plus au gouvernement libéral pour comprendre que sa hausse de 75 % des frais de scolarité universitaires ne passe tout simplement pas », a déclaré Aussant.

Manque de cohérence du gouvernement

Faisant suite au budget intransigeant de mardi dernier, le député de Nicolet-Yamaska a d’ailleurs pu débattre avec la ministre de l’Éducation dans le cadre de l’étude des crédits provisoires à l’Assemblée nationale. Il a répété à la ministre Beauchamp qu’il était incohérent de la part de son gouvernement de prétendre que l’éducation est à la base de tout, alors que ce même gouvernement s’apprête à en augmenter substantiellement le coût pour des milliers d’étudiants. « On n’accepterait jamais au Québec qu’un citoyen ne soit pas soigné par manque d’argent. C’est une priorité pour la société et les impôts généraux se chargent du système de santé. On n’accepterait pas non plus que ce même citoyen ne soit pas secouru par un policier parce qu’il manque d’argent. Les impôts se chargent également de la sécurité publique puisque c’est une autre priorité pour la société. Pourquoi, alors, accepter que des citoyens doivent arrêter d’étudier par manque d’argent? L’éducation doit aussi faire partie des priorités au Québec et les impôts généraux devraient la couvrir. C’est toute la société qui en bénéficie et c’est pourquoi notre formation politique prône la gratuité scolaire balisée », a indiqué le député.

Gratuité scolaire

L’argument du coût trop élevé d’une telle politique ne tient pas la route, selon le député économiste. « Les pays du monde qui ont instauré la gratuité scolaire ne l’ont pas regretté et ils figurent pour la plupart en tête de tous les classements de développement et de bien-être. Un tel système fait que les gens posséderont en moyenne une formation plus approfondie dans leur domaine et obtiendront donc des salaires plus élevés. Ils paieront par conséquent davantage d’impôts qui couvriront au bout du compte les coûts de formation, a expliqué Aussant. Et il y a suffisamment d’argent dans le système public pour se permettre la gratuité scolaire. Par exemple, le simple fait d’avoir comme partout ailleurs une déclaration du revenus, au lieu de deux, nous permettrait d’épargner collectivement 800 millions de dollars chaque année. Or, cette somme couvre à elle seule deux fois le coût de la gratuité scolaire! C’est une question de choix politiques, car les moyens, nous les avons clairement! », a illustré Jean-Martin Aussant.

Des avantages nombreux

Outre les avantages évidents pour le développement économique du Québec d’avoir une main-d’œuvre instruite et formée, le chef d’Option nationale a rappelé que les bienfaits généraux de l’éducation sont nombreux. « Les études le prouvent : plus une population sera instruite, moins elle coûtera cher en soins de santé. Pour une population de 8 millions comme celle du Québec, ce sont des milliards à terme que l’on épargnerait au système de santé. De plus, tout le domaine de la sécurité publique en sortirait également gagnant. Comme Victor Hugo l’imageait si bien, ouvrez des écoles et vous fermerez des prisons ». Le député de Nicolet-Yamaska a également annoncé qu’il sera présent à la prochaine grande manifestation qui aura lieu à Montréal le 22 avril pour le Jour de la Terre. « Le 22 mars, c’était pour le droit à l’éducation. Le 22 avril, ce sera pour réaffirmer l’importance de respecter notre environnement et de voir à mieux gérer nos immenses ressources naturelles », a conclu Jean-Martin Aussant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires