Aston-Jonction achètera le terrain de Produits Forestiers Arbec

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Aston-Jonction achètera le terrain de Produits Forestiers Arbec
Lorsque Produits forestiers Arbec réalisera sa dernière récolte de bois, la municipalité, à titre de propriétaire, aura le mandat de reboiser les lieux. (Photo : archives)

ASTON-JONCTION. La municipalité d’Aston-Jonction procédera sous peu à l’acquisition du terrain de Produits Forestiers Arbec au montant de 142 547,19$ plus les taxes applicables. Elle souhaite l’aménager de deux façons pour répondre à des besoins exprimés par ses citoyens.

Une petite partie servira à du développement domiciliaire. Le reste sera aménagé en espace vert, où des sentiers pédestres verront le jour.

La municipalité envisage de modifier le zonage de la partie située derrière le garage municipal pour y permettre la construction de multi-logements ou de maisons bi-générationnelles. «Nous avons des personnes âgées qui vendent leurs maisons parce qu’elles représentent trop d’entretien pour elles. Or, il manque de logements pour les accueillir», fait savoir la directrice générale de la municipalité, Martine Lebeau.

«On va avoir un terrain pour faire des choses intéressantes»

– Martine Lebeau, directrice générale

En ce qui concerne l’espace vert, il pourrait se réaliser dans quelques années. Arbec réalisera une dernière récolte de bois et la municipalité, à titre de propriétaire, aura le mandat de reboiser les lieux. «On a déjà jasé avec l’Agence forestière et elle est prête à nous appuyer. On va avoir des spécialistes qui vont nous dire où planter et quoi planter. L’Agence trouve que c’est un super beau projet. Même chose du côté d’Hydro-Québec, qui a des pylônes sur le terrain.»

L’acquisition de ce vaste terrain de plus de 44 hectares permettra aussi à la municipalité de préserver ses milieux humides. «On va avoir un terrain pour faire des choses intéressantes», affirme Mme Lebeau.

Toutefois, même si la transaction est imminente, il faudra être patient d’ici à ce que tout soit aménagé tel que souhaité. «Ça peut prendre trois ans avant qu’Arbec récolte. Ils ne le feront pas tant qu’on ne sera pas prêt à planter les arbres et à développer. C’est un projet à long terme», souligne Mme Lebeau.

La municipalité doit également trouver du financement pour le réaliser. Déjà, elle a obtenu 85 000$ du fonds de développement des territoires de la MRC de Nicolet-Yamaska. Ce fonds supporte la réalisation de projets structurants afin d’améliorer le milieu de vie et les services offerts à la population.

Elle espère également pouvoir compter sur Hydro-Québec pour en financer une autre partie, étant donné que la Société d’État prône la préservation de la nature. «Nous sommes confiants de pouvoir obtenir des subventions assez facilement pour ce genre de projet-là. C’est pile dans la tendance actuelle», exprime la directrice générale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des