Ambassadeurs de la différence

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Ambassadeurs de la différence
Rosie Chiasson, intervenante responsable à la MDJ L'Eau-Vent, Gabrielle Lavoie, chargée de projet au ROPHCQ, Océanne Carrier, participante, Patrick Paulin, directeur général du ROPHCQ, et Alexis Patenaude, participant. (Photo : courtoisie)

SAINT-LÉONARD-D’ASTON. Deux jeunes de Saint-Léonard-d’Aston, Alexis Patenaude et Océanne Carrier (12 ans), ont vécu une expérience enrichissante sur le plan humain dans les derniers mois. Ils ont pris part au Projet de sensibilisation pour l’inclusion et la lutte aux préjugés envers les personnes handicapées du Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec (ROPHCQ).

Dans le cadre de ce projet, ils ont été amenés à côtoyer des personnes en situation de handicap. Ils ont même réalisé une œuvre conjointe avec ces personnes et d’autres jeunes de la région. Cette œuvre sera tour à tour exposée à la bibliothèque de Drummondville (jusqu’au 25 juillet), au Musée des cultures du monde de Nicolet (du 26 juillet à la fin août) et à la bibliothèque de Victoriaville à l’automne.

Le projet s’est déroulé en trois étapes. La première consistait à sensibiliser les jeunes fréquentant des maisons des jeunes de la région à la réalité des personnes en situation de handicap. Des thèmes comme les préjugés, les problèmes d’accessibilité et l’inclusion ont été abordés avec eux, parfois en personne lorsque les règles sanitaires le permettaient, mais majoritairement de façon virtuelle.

«La deuxième étape consistait à créer une rencontre entre les jeunes et les personnes en situation de handicap afin d’enlever les barrières, de créer des liens et de mettre de l’avant le plein potentiel de ces personnes», explique Gabrielle Lavoie, du ROPHCQ. Au départ, cette rencontre devait avoir lieu durant une activité sportive, mais toujours en raison de la pandémie, il a fallu revoir les plans. C’est finalement l’option d’une œuvre par correspondance qui a été retenue, en collaboration avec l’artiste Sophie Chabot de Princeville.

«Chaque jeune et personne adulte en situation de handicap avait un questionnaire à remplir concernant leurs intérêts. Chaque participant a ensuite été jumelé à un correspondant. On leur a fourni un ensemble de création comprenant un vinyle, de la peinture acrylique et des autocollants. On a aussi créé une vidéo pour les accompagner dans le processus», poursuit Mme Lavoie. Avec ces éléments en main, chacun devait créer une œuvre ayant comme source d’inspiration les réponses au questionnaire de leur correspondant respectif.

Il en a résulté 45 œuvres colorées, qui ont par la suite été assemblées pour former l’œuvre collective mentionnée plus haut.

De ces deux premières étapes ont jailli des prises de conscience que les jeunes souhaitent maintenant partager non seulement à leur entourage, mais aussi aux élus municipaux. C’est pourquoi ils ont procédé, à l’occasion de la 25e Semaine québécoise des personnes handicapées, au lancement d’une capsule vidéo de sensibilisation. On y entend Alexis et Océanne, qui fréquentent la maison des jeunes L’Eau-Vent, raconter leur vision des choses. D’autres jeunes issus de la MDJ de Wickham et du Corps de cadets 2728 Optimiste Victoriaville y apparaissent également.

«On veut que leurs messages voyagent et que des actions soient prises pour la valorisation de la différence et l’inclusion des personnes en situation de handicap», termine Mme Lavoie.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires