Usine Shermag de Sainte-Gertrude: une vocation à définir

BÉCANCOUR. Y aura-t-il bientôt de l’activité à l’ancienne usine Shermag du secteur Sainte-Gertrude, à Bécancour? Le Service de développement économique de la Ville planche activement sur le dossier…

«On est en train de préparer une analyse de faisabilité technique, mentionne le maire Jean-Guy Dubois. Il y a bien des questions à poser sur l’état du bâtiment, la contamination du sol et le type d’entreprise qui pourrait s’implanter là, étant donné que c’est près d’un quartier résidentiel et d’une zone agricole. C’est un cas particulier; il y a beaucoup de détails à analyser. Ça nécessite une étude assez exhaustive de plusieurs éléments, que ce soit au niveau technique, économique, financier ou environnemental.»

Le maire est d’avis qu’il faut donner une vocation particulière au parc dans lequel est située l’usine. Par contre, il refuse de suggérer quoi que ce soit. «Il faut que l’étude soit faite de façon objective. Ça relève de l’administratif [et non du politique].»

La remise du rapport externe sera faite lorsque les gens d’affaires du secteur de Sainte-Gertrude auront été rencontrés. Cette rencontre devait avoir lieu récemment, mais le contexte sanitaire actuel ne le permet pas. «En temps de COVID, rencontrer 40 ou 50 personnes en même temps, ce n’est pas approprié», souligne Pierre-Michel Auger, le commissaire industriel à la Ville de Bécancour.

Cette rencontre est un incontournable puisqu’elle permettra aux gens d’affaires locaux d’exprimer leurs idées sur le développement futur du site. «Si un certain besoin émane de leur part, on en tiendra compte. On veut voir avec eux ce qu’on pourrait faire avec ça», de conclure M. Auger.