Le transport collectif s’organise dans la région

NICOLET-YAMASKA. Les bases d’une toute nouvelle structure de transport collectif sont en train d’être érigées dans la région. Ultimement, il n’y aura qu’un seul organisme en charge de ce volet, tant dans la MRC de Bécancour que dans celle de Nicolet-Yamaska.

Ce «guichet unique» sera confié à Transport des personnes MRC de Bécancour. Cet organisme, rappelons-le, gère déjà le transport dans la Ville de Bécancour et dans l’est de la région, en plus de desservir Nicolet.

Le projet vise à offrir des services de transport efficaces et répondant aux besoins des citoyens de l’ensemble des municipalités du territoire. En plus d’améliorer la mobilité de nombreuses personnes, il favorisera la rétention des étudiants et des immigrants établis dans la région. «C’est le nerf de la guerre, garder ces gens-là chez nous. Je pense qu’il y a un besoin; il faut y travailler», croit la préfète de Nicolet-Yamaska, Geneviève Dubois.

En construction

Dans Nicolet-Yamaska, tout est à bâtir actuellement. La MRC chapeautera le développement de la chose dès qu’elle obtiendra l’assentiment officiel des différents conseils municipaux de son territoire.

«On est en processus de prise de compétence. On attend les résolutions des municipalités en ce sens. C’est une première étape incontournable», confirme le directeur général de la MRC de Nicolet-Yamaska, Michel Côté.

Ces résolutions devraient être adoptées et acheminées à la MRC très prochainement, les maires ayant déjà confirmé leur intérêt à lui déléguer le dossier. Ainsi, dès cet automne, la mise en place du guichet unique devrait bien avancer.

Ce guichet facilitera le déploiement du transport collectif dans Nicolet-Yamaska et son arrimage au réseau déjà en place dans Bécancour, estime la préfète Geneviève Dubois, qui est aussi mairesse de la Ville de Nicolet. «Ce sera plus uniforme et plus facile [à gérer]. On ne veut pas qu’une des deux MRC offre des services que l’autre n’offre pas. Il va falloir harmoniser tout ça.»

Évidemment, ce sera un travail de longue haleine. Pour le moment, il n’est pas encore question de toucher au transport adapté. Par contre, si les municipalités donnent leur accord, «ça va venir» éventuellement, souligne Mme Dubois.

Mobilité durable

Parallèlement à tout ça, la MRC de Nicolet-Yamaska souhaite développer d’autres formes de mobilité sur son territoire, comme le covoiturage, l’autopartage et le transport actif. «On a une vision beaucoup plus large que juste l’autobus, le taxi ou les mini-vans, illustre Mme Dubois. On entrevoit un réseau de pistes cyclables amélioré, l’ajout de bornes électriques et de navettes professionnelles pour les travailleurs, et plus encore.».

Cette vision cadre bien avec le plan de transition écologique adopté l’automne dernier par la MRC. Avec ce plan, cette dernière compte se positionner comme leader environnemental. «On a des cibles environnementales à atteindre, rappelle la préfète. Le transport est responsable de plus de 40% des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, mettre sur pied un réseau de transport collectif accompagné d’un volet de mobilité durable nous apparaît vraiment important.»