Le CIUSSS MCQ désigne ses directeurs de proximité

RÉGIONAL. Sept des huit postes de directeur de proximité, du partenariat et de la fluidité ont été attribués sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Réunis virtuellement, mardi soir, les membres du conseil d’administration de l’établissement ont approuvé la nomination de cinq femmes et de deux hommes, dont Julie Allyson qui, dès le 23 avril, occupera le poste pour le territoire du réseau local de santé (RLS) Bécancour-Nicolet-Yamaska. 

La présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS MCQ, Nathalie Boisvert, a présenté Mme Allyson en rappelant d’entrée de jeu toute la rigueur démontrée par celle-ci au cours des dernières années: « Elle est curieuse et cherche toujours à se dépasser. Lors de l’entrevue, elle a su nous démontrer son intérêt au développement de la communauté de Bécancour-Nicolet-Yamaska tout en nous partageant sa grande sensibilité à la réalité des communautés autochtones qui sont sur ce territoire ». 

Julie Allyson a de son côté insisté sur l’importance que son nouveau rôle revêt à ses yeux : « Pour moi, ce n’est pas juste un titre. Je suis native du territoire, j’y ai grandi et j’y habite », a-t-elle mentionné, ajoutant qu’elle aurait à cœur de travailler avec la communauté, pour son développement. « J’en suis très honorée. »

Un long processus s’étalant entre le 25 janvier et le 14 mars a mené à réaliser des entrevues avec plus de 35 personnes. Seul le poste de Trois-Rivières reste maintenant à pourvoir.

Le président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ, Gilles Hudon, a rappelé que la création de ces nouveaux postes découle du plan santé déposé en mars 2022 par le ministre Christian Dubé pour renforcer la gestion et la gouvernance de proximité afin d’améliorer la fluidité des soins et services. « Le cadre de référence émis par le ministère en mai 2022 octroyait à chaque établissement un budget pour la mise en place de ladite gouvernance de proximité », a-t-il indiqué.

Ce qui a amené, a-t-il dit, la présidente-directrice générale du CIUSSS MCQ, Nathalie Petitclerc, à proposer au ministère l’ajout de huit postes pour chacun des RLS du territoire. « Mais les directeurs travailleront davantage par MRC pour refléter davantage la réalité locale », a souligné Gilles Hudon.

Outre Julie Allyson, six autres personnes ont été nommées : Mélanie Déry (Arthabaska-et-de-L’Érable), Jacinthe Cloutier (Drummondville), Patrick Lebel (Maskinongé), Karine Lepage (Centre-de-la-Mauricie), Philippe Lavergne (Vallée-de-la-Bastican) et Édith Bérubé (Haut-Saint-Maurice). 

(Collaboration de Claude Thibodeau)