Gentilly: une année sans carnaval

BÉCANCOUR. Confronté au contexte d’incertitude provoqué par la pandémie de la COVID-19, le Carnaval de Gentilly a décidé de reporter la tenue de sa 52e édition d’un an. C’est donc à l’automne 2021 et à l’hiver 2022 qu’elle aura lieu.

Cette décision a été prise après mûre réflexion et en concertation avec 27 anciens présidents, par respect pour tous les gens qui gravitent autour de cet événement d’envergure: bénévoles, duchesses, intendants, partenaires financiers, participants.

Le Carnaval annule donc la tenue de la programmation régulière des activités prévues à l’automne prochain ainsi qu’à l’hiver 2021. Par contre, l’organisation n’exclut pas la possibilité de tenir tout de même une activité rassembleuse quand les conditions permettront de le faire en toute sécurité, a fait savoir la présidente du 52e Carnaval de Gentilly, Sophie Houde, par le biais d’un communiqué de presse.

Rappelons que l’objectif du Carnaval est de divertir la population tout en générant des profits servant à favoriser le développement d’activités de loisirs portées par des personnes de la communauté tout au long de l’année.

« Nous croyons qu’après une pause d’un an, les gens seront des plus heureux de se retrouver», indique Sophie Houde, invitant du même souffle la population à recommencer à fréquenter les divers commerces, bars, restaurants et salle de spectacles du coin lorsque cela sera à nouveau possible. «Cela sera une des plus belles démonstrations de solidarité», conclut la présidente.