Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska: des investissements frôlant les 195 000$

NICOLET. La Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska a supporté financièrement une dizaine d’organisations et projets en 2020, pour un montant total frôlant les 195 000$.

Encore cette année, ce sont des projets variés qui ont été sélectionnés à la suite d’un appel de projets lancé en début d’année auprès du Centre intégré universitaire de santé et de
services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) et des organismes du milieu œuvrant en santé. Certains sont déjà réalisés, d’autres sont en cours de réalisation, et d’autres encore se réaliseront au cours des prochains mois.

En 2020, la Fondation a choisi d’équiper plusieurs organisations: la clinique de santé mentale du CIUSSS MCQ (deux saturomètres), la Maison de naissance de la Rivière (équipements variés en partenariat avec Opération Enfant Soleil), la Maison Lu-nid (matériel sensoriel), le Centre de pédiatrie sociale Le Cercle de Saint-Léonard-d’Aston (fournitures et équipements médicaux) ainsi que les CLSC du territoire (matériel spécialisé pour les professionnels qui aident les enfants autistes).

L’organisme a aussi acquis quatre CPAP (appareils pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil) destinés à des personnes à faible revenu, en plus de doter le CLSC de Gentilly d’une table de traitement en physiothérapie.

Grâce à son soutien financier, la Fondation a en outre permis la tenue d’interventions de groupe destinées à des parents d’enfants TDAH de 9 à 12 ans dans les CLSC du territoire. Enfin, elle a appuyé, en collaboration avec Bell cause pour la cause, la mise sur pied d’ateliers de soutien pour l’autogestion de l’anxiété, de l’estime de soi et de la dépression chez La Chrysalide et la Traverse du Sentier.

Gros morceau

Tous ces projets se sont partagé une aide financière de près de 70 000$. La part la plus importante du gâteau, soit 125 000$, a été allouée à un projet majeur à venir au CLSC de Fortierville: la modernisation de la salle de graphie en 2021.

Ce projet évalué à 700 000$, mené avec la collaboration financière des trois Caisses Desjardins du territoire, se divise en deux volets: le renouvellement d’équipements médicaux et le réaménagement des locaux.

Services bonifiés et ajoutés

«Comme vous pouvez le constater, la Fondation continue à travailler fort pour la santé dans les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et ce, malgré le contexte pandémique», partage Danielle Gamelin, la directrice générale de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska.

De son côté, Pierre Fréchette, le président de l’organisme, tient à rappeler que la Fondation vise à offrir plus de services de santé dans la communauté, mais aussi leur maintien et leur développement. Il insiste aussi sur le fait que la Fondation, qui fêtera ses 40 ans en 2021, ne remplace pas les investissements gouvernementaux: «Elle vient augmenter la quantité et l’accessibilité des services. Elle représente donc un ajout de services pour nous, chez nous».

Un ajout significatif, d’ailleurs, puisqu’en moyenne, ce sont 100 000$ qui sont investis dans ces services à chaque année…

 

Donner au suivant

L’action de la Fondation est supportée par plusieurs donateurs, y compris la grande majorité des municipalités de Bécancour et de Nicolet-Yamaska: «Les municipalités donnent à la Fondation, la Fondation investit en ajoutant des services dans la communauté et les résidents de ces municipalités en profitent», résume Mme Gamelin.

Certains particuliers s’impliquent aussi bénévolement au sein de la fondation. C’est le cas, entre autres, du Nicolétain Jacques Blain, qui a marché 135 km au profit de la Fondation l’été dernier et qui a amassé à lui seul 3667$. Aux yeux de la Fondation, M. Blain est «une source d’inspiration, de détermination et de générosité».