Des mises à pied au Diocèse de Nicolet

CORONAVIRUS. Après avoir encouragé les responsables pastoraux à éviter toute mise à pied jusqu’au 29 mars, malgré la crise de la COVID-19, André Gazaille doit aujourd’hui entériner l’inévitable : des mises à pied temporaires massives auront lieu dans le diocèse de Nicolet, tant au niveau des paroisses qu’aux services diocésains. Ces mises à pied font suite à l’injonction d’isolement du gouvernement associée à l’arrêt des activités non essentielles, pour endiguer la propagation de la maladie à coronavirus.

«Ce n’est pas une décision facile parce que nos employés des paroisses et du diocèse, quelles que soient leurs tâches, sont très dévoués à la mission», indique l’évêque de Nicolet. «Mais nous prenons cette option rationnelle afin de participer à l’effort de toute la société pour lutter contre la pandémie et pour permettre aux paroisses de traverser cette crise sans mettre en péril la pérennité de leurs activités», ajoute-t-il. Toutefois, le diocèse veut rassurer tous les employés qui se retrouveraient dans le besoin : de l’aide financière sera accordée sous forme de prêt sans intérêt pour amoindrir les effets de la perte de revenus sur le personnel.