Des investissements pour le transport actif et la Route verte

TRANSPORT. Le gouvernement injectera près de 30 M$ afin d’augmenter l’offre d’infrastructures de transport actif au Québec, de mettre celles-ci aux normes et de réaliser des interventions majeures afin d’assurer leur pérennité.

«Étant moi-même cycliste, je suis particulièrement heureux que notre gouvernement ait à cœur la promotion du cyclotourisme. Notre gouvernement est fier de contribuer au développement de nouvelles infrastructures qui bénéficieront à l’ensemble de la population. Les régions ont besoin d’infrastructures de qualité pour attirer les cyclistes année après année», déclare François Bonnardel, ministre des Transports.

Spécifiquement, les deux premiers volets du programme Véloce III, dotés d’un budget de 24,4 M$ sur deux ans, visent le développement de la Route verte et de ses embranchements ainsi que l’amélioration des infrastructures de transport actif. Quant au volet 3, qui est en vigueur depuis juillet 2019 et qui est assorti d’un montant de 5,5 M$ pour les deux prochaines années, il continuera à favoriser l’entretien de la Route verte et de ses embranchements.

Une annonce qui réjouit Vélo Québec. «Investir dans le développement d’un Québec cyclable, c’est aussi investir dans notre santé physique et mentale, la qualité de notre environnement et le dynamisme de nos économies régionales», souligne Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo Québec, en rappelant que cette véloroute traverse 382 municipalités partout au Québec.

Notons que les organismes admissibles ont jusqu’au 4 septembre 2020 pour déposer des demandes dans l’un ou l’autre des volets ou encore pour déposer une demande de reconnaissance comme réseau régional afin d’être admissibles au volet 3.