Carré Cloutier: une pelletée de terre bientôt?

NICOLET. C’est cet automne que devrait s’amorcer la première phase du Carré Cloutier, cet ambitieux projet de développement domiciliaire et commercial qui doit prendre forme sur l’immense terrain laissé vacant depuis 2007 devant l’hôtel de ville de Nicolet.

Le projet a été retravaillé par le promoteur et le Service de l’urbanisme depuis son annonce en janvier dernier et maintenant, on est en attente  de la première pelletée de terre, indique la mairesse Geneviève Dubois. «Il y a eu les vacances, puis la ZIS (zone d’intervention spéciale), qui a nous a donné [une charge de] travail immense et qui a mis sur la glace plein de beaux projets pendant deux mois.»

Malgré ce ralentissement, la mairesse a bon espoir de voir les travaux commencer dans les prochaines semaines. «Il faut procéder pendant que les gens s’en rappellent encore!», lance-t-elle, ajoutant que l’intérêt est encore bien présent. «Les gens viennent prendre de l’information.»

Le Carré Cloutier

Rappelons que c’est un projet d’écoquartier de 4,8 M$ qui se prépare. Il est piloté par Développement Domiciliaire 955, qui prévoit réaliser la construction de quatre édifices de deux ou trois étages, l’ajout d’un stationnement souterrain et plusieurs aménagements paysagers d’ici deux ans.

La première étape consistera à construire huit maisons de ville, soit deux édifices de type quadruplex avec des murs mitoyens entre chaque unité. Ceux-ci auront pignon sur la rue Saint-Joseph et seront à vendre séparément. Un premier édifice sera construit et le deuxième le sera lorsque les ventes le permettront.

Deux autres phases suivront. Elles permettront la construction de 15 unités de condominiums de 1800 pieds carrés (4 ½ ou 5 ½), dont sept qui seront conçues pour les personnes à mobilité réduite. Ces unités seront réparties dans deux bâtiments situés sur la rue Mgr Panet et sur une partie sur la rue Léon-XIII, à partir de laquelle il sera possible d’accéder à un garage souterrain. Sept locaux commerciaux sont également prévus à même ces deux bâtiments.

Puisqu’il s’agit d’un écoquartier, on compte évidemment utiliser des matériaux locaux et durables pour la construction.