Bécancour souhaite la reconfiguration d’une partie de l’avenue Godefroy

BÉCANCOUR. Au printemps dernier, la Ville de Bécancour a acheminé une résolution au ministère des Transports du Québec (MTQ) lui demandant d’étudier la possibilité d’installer des feux de circulation à l’intersection des bretelles d’accès/sortie de l’autoroute 55, sur l’avenue Godefroy, dans le secteur de Saint-Grégoire.

Selon les élus, la circulation élevée sur l’avenue Godefroy, plus particulièrement aux heures de pointe, pose problème. Les véhicules en provenance de la bretelle de sortie de l’autoroute 55 font des manœuvres dangereuses pour accéder à l’avenue Godefroy. Or, une garderie est située tout près, à l’est des bretelles.

« On souhaite que cette intersection soit aménagée de la même façon que ce qui a été fait de l’autre côté (de l’autoroute), sur le boulevard de Port-Royal, près du Restaurant A&W », illustre la mairesse de Bécancour, Lucie Allard.

Elle rappelle que l’avenue Godefroy est l’un des principaux accès au pont Laviolette et que le MTQ est responsable du tronçon de l’avenue Godefroy situé entre les bretelles d’accès/sortie de l’autoroute 55 et le boulevard Bécancour (route 132).

« Le dossier est en cours d’analyse. Lorsqu’elle sera terminée, le Ministère rencontrera la Ville de Bécancour pour lui faire part des résultats », informe Roxanne Pellerin, porte-parole du MTQ, en guise de suivi du dossier.

Il faut rappeler que la Ville de Bécancour s’est donné le mandat d’accroître la sécurité sur le réseau routier de son territoire. Elle travaille étroitement avec le MTQ pour réaliser certains volets de ce mandat.

« Nous sommes en continuel échange avec le Ministère. Il est très au fait de nos préoccupations », assure la mairesse Allard.