Aston-Jonction: les citoyens tranchent en faveur du service de dépanneur

ASTON-JONCTION. Les citoyens d’Aston-Jonction ont parlé: en réponse à un sondage lancé à la fin mai par la municipalité, ils souhaitent maintenir vivant le service de dépanneur.

«Le comité a reçu la réponse de 88 citoyens au sondage. Ils souhaitent tous maintenir le service du dépanneur. Un fort pourcentage des répondants est même prêt à investir un peu plus si nécessaire. Cet appui nous confirme l’importance du service pour nos citoyens», rapporte le conseiller municipal responsable du dossier, Éric De Courval.

Actuellement, les 256 contribuables de la municipalité déboursent chacun 70$, à même leur compte de taxes, pour ce service. Celui-ci est subventionné à la hauteur de 10 000$ par année par la municipalité. Or, en 2020, elle devra probablement débourser environ 3000$ supplémentaires. L’achalandage a diminué, notamment en raison de l’annulation – obligée par la COVID-19 – des dîners du jeudi au P’tit Café, situé dans la même bâtisse.

Le sondage permettait aussi aux citoyens d’exprimer leurs idées pour adapter l’offre de services aux besoins réels de la population. À cet effet, le comité du dépanneur se réunira sous peu pour prendre connaissance de tous les commentaires reçus. «Avec les idées exprimées par la population et la participation des bénévoles et employés du dépanneur, nous trouverons des moyens d’optimiser les fonds afin de donner le meilleur service possible», assure M. De Courval.

Rappelons que le dépanneur, qui emploie trois personnes, est le seul endroit au village où l’on peut s’approvisionner en produits d’épicerie. Par la bande, c’est aussi un lieu de rencontres apprécié en raison de la présence du P’tit Café, où plusieurs bénévoles donnent un coup de main à l’employée qui y travaille huit heures par semaine.