Un trottoir « santé » chauffant devant la Coop santé Shooner-Jauvin

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Un trottoir « santé » chauffant devant la Coop santé Shooner-Jauvin
La Coop santé Shooner-Jauvin a inauguré son trottoir "santé". (Photo : Stéphanie Paradis)

PIERREVILLE.  Depuis deux ans, la Coop santé Shooner-Jauvin de Pierreville est impatiente d’inaugurer son trottoir » santé » chauffant. C’est maintenant chose faite, assurant ainsi que le prochain hiver sera plus sécuritaire pour les personnes à mobilité réduite.

Le projet de trottoir « santé » avait comme objectif d’accommoder les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées ou les parents avec une poussette. Le trottoir, qui fait toute la longueur de la façade du bâtiment de la Coop, est au même niveau que la rue, donc facilement accessible.

Une partie du trottoir est également chauffante, soit devant l’entrée de la bâtisse, permettant de garder l’entrée déneigée et déglacée, et de prévenir l’infiltration de neige, de gadoue et d’abrasif utilisé pour le déglaçage, comme le sable.

« On entendait à la réception de la Coop que certaines personnes avaient beaucoup de difficultés dans leurs déplacements ou leurs transports. Ils ne venaient pas à des rendez-vous l’hiver. C’est à partir de ce constat-là qu’on a proposé le projet à la Municipalité », mentionne Sylvain Houle, directeur général de la Coop santé Shooner-Jauvin.

Le projet, qui a demandé un investissement total de 48 000$, inclut deux débarcadères, 14 stationnements supplémentaires et deux bornes de recharge pour véhicules électriques. Qu’est-ce qui est le plus dispendieux entre le déneigement et le trottoir chauffant? « Le niveau de rentabilité n’a pas été calculé; ce qui a été pris en compte, c’est uniquement le niveau de sécurité », insiste M. Houle.

« De souvenir, je n’ai jamais vu ça devant une clinique. Je pense qu’on va être les seuls dans la région à offrir ce service supplémentaire aux gens », ajoute le directeur.

Conjuguer santé et solidarité

La Fondation Bas-Saint-François a eu l’idée d’instaurer une collecte de fonds en sollicitant des donateurs pour l’achat d’une brique gravée à leur nom. Ce sont 145 donateurs qui ont répondu par l’affirmative. Quelques noms sont déjà inscrits sur le trottoir, les prochains le seront d’ici le printemps 2023.

Un don d’envergure, soit de 25 000$, est également venu donner son nom au trottoir: Trottoir santé courtoisie Linda Laliberté et Mario Y.J. Côté.

« Quand je vois tout ça en avant de moi, je ne peux pas m’empêcher de dire que la région du Bas-Saint-François a réussi à conjuguer deux mots très importants pour cette belle réussite : solidarité et santé », témoigne Dr Karl Shooner, responsable du GMF.

Le projet de la mobilité réduite n’est pas terminé. Au cours des prochains mois, la coopérative procédera au réaménagement du hall d’entrée de la bâtisse en y installant des portes coulissantes afin de faciliter l’accès à la clinique et à la pharmacie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires