Un projet hôtelier d’envergure se dessine à Wôlinak

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Un projet hôtelier d’envergure se dessine à Wôlinak
Dave Bernard, directeur du Grand Royal Casino à Wôlinak. (Photo : Stéphanie Paradis)

WÔLINAK.  Un établissement hôtelier pourrait voir le jour à Wôlinak. Le Grand Royal Casino est à la recherche d’investisseurs pour son projet avoisinant les 25 M$ à même la bâtisse déjà existante afin d’accommoder sa clientèle, ainsi que les événements de la région.

Plusieurs investisseurs potentiels ont déjà manifesté leur intérêt, mais Dave Bernard, directeur du Grand Royal Casino, mentionne être toujours à la recherche de partenaires stratégiques.

« On cherche à créer quelque chose de haut de gamme et de qualité, avec des chambres luxueuses. On pourrait aussi avoir à l’étage supérieur une piscine extérieure avec bar et restaurant », révèle M. Bernard. Sur les 125 chambres, on prévoit également quelques chambres de gamme régulière à prix plus modique.

Au départ, le projet prévoyait la construction d’un établissement pouvant abriter 200 chambres, mais la révision des plans a révélé que l’emplacement physique de l’hôtel ne le permettrait pas. En effet, comme l’hôtel sera construit au-dessus de la salle de spectacle, le projet initial dépassait les limites de portance du bâtiment. De telles modifications à la structure auraient engendré des coûts trop élevés.

D’ailleurs, les travaux de construction de la salle de spectacle débuteront à plein régime à la fin du mois d’avril et, par le fait même, les travaux de solidification de la structure pour accueillir le site d’hébergement se feront en prévision de la troisième phase du projet global. Dave Bernard espère être en mesure d’accueillir les premiers spectateurs en décembre prochain.

Bilan positif pour le premier mois d’activités

Déjà un mois s’est écoulé depuis l’ouverture du Grand Royal Casino, et Dave Bernard est satisfait de l’achalandage et de la réponse des clients, autant dans la section des jeux qu’au restaurant, malgré que le problème de main d’œuvre n’a pas épargné le Ginko, comme bien d’autres entreprises de restauration.

« Nous sommes honnêtement très satisfaits du premier mois d’activités, autant du côté de l’achalandage que des revenus qui cadrent avec nos projections. Maintenant, on veut bonifier notre offre en misant sur les visites de groupe en proposant des systèmes de navette », mentionne le directeur.

En moyenne, ce sont un peu moins de 3500 personnes qui ont fréquenté le casino chaque semaine, dont 1500 à 2000 personnes durant les fins de semaine seulement. Bien que l’on compte quelques joueurs récurrents, plusieurs visiteurs provenaient de l’extérieur de la région, ce qui justifie un tel investissement pour un projet hôtelier.

« La fréquentation est bonne, et on n’a même pas d’événement en cours encore! La salle de spectacle va devenir un joueur clé, car on proposera une programmation tout au long de la semaine, autant de soir que de jour. En parallèle, on va ajouter du bingo, des tournois de poker et on présentera des tournois de boxe », conclut Dave Bernard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires