Donald Martel poursuivra son travail dans Nicolet-Bécancour

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Donald Martel poursuivra son travail dans Nicolet-Bécancour
Donald Martel célèbre sa victoire. (Photo : (Photo Marie-Eve Veillette))

NICOLET-BÉCANCOUR. Donald Martel vient d’obtenir un quatrième mandat comme député de Nicolet-Bécancour.

Il n’aura fallu attendre qu’une trentaine de minutes après la fermeture des bureaux de vote pour avoir la confirmation de sa réélection.

En effet, après le dépouillement de 12 bureaux de vote sur 150,  le député sortant de la Coalition avenir Québec affichait déjà une solide avance sur son plus proche rival, le Conservateur Mario Lyonnais. Monsieur Martel obtenait 1831 votes, comparativement à 639 votes pour M. Lyonnais. Cet écart était suffisant pour qu’il soit déjà déclaré réélu dans son comté.

En ce qui concerne les autres candidats, le dépouillement donnait 487 votes à Philippe Dumas (PQ), 178 à Jacques Thériault Watso (QS) et 168 votes à Marie-Josée Jacques (PLQ). Au moment d’écrire ces lignes, le dépouillement se poursuit.

C’est la fête

Une trentaine de partisans étaient réunis à la microbrasserie Ô quai des brasseurs de Bécancour dès la fermeture des bureaux de vote à 20h.

Ils étaient d’ailleurs tout sourire lorsqu’ils ont appris, vers 20h15, le retour d’un gouvernement caquiste majoritaire. Quelques minutes plus tard, soit vers 20h20, ils  applaudissaient la réélection du chef François Legault.

La fête s’est poursuivie lorsque le député réélu a fait une entrée triomphale dans les minutes suivant l’annonce du renouvellement de son mandat par les électeurs, vers 20h35. À ce moment, la salle était déjà remplie.

Commentaires

Le résultat du vote représente ce que M. Martel avait perçu sur le terrain durant la campagne électorale. « J’ai l’impression que les gens sont contents du travail que je fais. Pour moi, c’est important. Je vais continuer d’être un bon député », a-t-il commenté à son arrivée, avouant également que malgré les sondages favorables, il avait « un peu le trac » au courant de la journée.

Monsieur Martel a énuméré quelques dossiers qui lui tenaient particulièrement à coeur pour ce nouveau mandat: les travaux de l’autoroute 55, de l’autoroute 30, la construction d’une nouvelle école à Nicolet, le développement du parc industriel et portuaire de Bécancour et celui de la filière batterie… « Je vais me consacrer à ça », dit-il, insistant sur le fait que « la filière batterie, c’est ça qui va amener de la richesse, de l’emploi; des milliers d’emplois. »

Il croit dur comme fer que cela sera bénéfique pour les plus petites municipalités du territoire. « Quand j’aurai fini d’être député, on aura un comté vigoureux, plus riche et plus fier. »

Interrogé sur le dossier de la couverture cellulaire déficiente, Donald Martel a répondu que son parti s’était engagé à compléter la desserte. « Ça fait partie de nos promesses électorales. On n’aura peut-être pas un projet pilote au Centre-du-Québec, mais on veut l’étendre. Ce que je souhaite, c’est que le long des routes 100 et 200, on ait du cellulaire partout. » 

Le député trouve les résultats nationaux « excellents ». Il a également pris le temps de féliciter les quatre autres candidats. « On a fait une très belle campagne, un débat très civilisé. Je veux les féliciter pour ça. »

Sa victoire, il l’attribue en partie au fait qu’il soit rattaché à la CAQ, mais aussi au fait qu’il ait été un député présent depuis le début. « J’aime ça et je sais que je suis compétent pour faire ce travail-là », a-t-il terminé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires