Nova Bus agrandit son usine de Saint-François-du-Lac

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Nova Bus agrandit son usine de Saint-François-du-Lac
De gauche à droite : Raphael Blanchette et Eric Forest (employés et délégués syndical à Saint-François-du-Lac); Vincent Plante (vice-président des Opération, Nova Bus); Jean-Francois Grenier (Nova Bus); Joel Bélanger (directeur général usine de Saint-François-du-Lac); Yves Hamel (Président Drumco construction); Martin Cournoyer (Drumco); Yves Gosselin (Nova Bus); Pascal Théroux (Maire de Saint-François-du-Lac) (Groupe CNW/Nova Bus) (Photo : courtoisie)

SAINT-FRANÇOIS-DU-LAC. Nova Bus va investir 10 M$ pour agrandir son usine de Saint-François-du-Lac. Le fabricant d’autobus urbains prévoit ajouter 33 000 pieds carrés à ses installations actuelles pour permettre notamment l’ajout d’un centre de coupe au laser.

«Cette augmentation de la capacité de production de notre usine répondra aux besoins et aux exigences de nos clients et contribuera au développement de nouveaux marchés au Canada et aux États-Unis», a déclaré Vincent Plante, vice-président des opérations de Nova Bus.

Il ajoute que cet investissement s’effectue dans le cadre du programme de transformation annoncé en 2017, qui comprend la mise à niveau des usines québécoises de l’entreprise, notamment par l’automatisation des opérations et l’introduction de procédés éco énergétiques novateurs et de technologies numériques. Les travaux d’agrandissement ont été confiés à Drumco Construction.

Rappelons que c’est à Saint-François-du-Lac que Nova Bus fabrique le châssis des autobus et installe les planchers depuis 1996. Pour l’assemblage et la finition, les structures sont ensuite transportées vers les usines de Nova Bus à Saint-Eustache ou à Plattsburgh, aux États-Unis.

Le maire de la municipalité, Pascal Théroux, s’est réjoui de cette annonce: «Ce nouveau projet aura des retombées positives sur toute notre région», a-t-il réagi.

L’incubateur de Bécancour mis à contribution

Pendant la construction de l’agrandissement, Nova Bus utilisera une partie du nouvel incubateur industriel de la Ville de Bécancour pour développer et fabriquer des prototypes. Elle deviendra ainsi la première à l’utiliser.

Une nouvelle qui enchante le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois: «[Cet incubateur], on l’a rêvé depuis le chantier économique de 2014, a-t-il rappelé. Il aura fallu six années pour le réaliser, c’est-à-dire le définir, le dessiner, le localiser, le financer. Il traduit notre volonté de bâtir une ville proactive, adaptée aux réalités de 2020.»

L’incubateur a pour but de favoriser l’éclosion de PME innovantes dans une philosophie d’entrepreneuriat, a-t-il ajouté. «Le concept d’incubation permet une grande versatilité en termes de services, d’adaptation aux besoins des incubés, tout comme Nova Bus le démontre. Et nous sommes plus que fiers qu’ils aient choisi notre incubateur pour le développement de leur projet pilote.»

«Nous sommes ravis de moderniser nos installations et d’intégrer de nouveaux procédés technologiques pour produire des véhicules qui répondent aux besoins des clients et des usagers du transport urbain», a déclaré pour sa part Louis Côté, directeur principal, développement des nouveaux produits et transformation chez Nova Bus. «Nous sommes également très fiers de soutenir un développement innovateur du secteur manufacturier à travers le Québec.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires