Nouvelle ère pour la maison des jeunes de Nicolet

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Nouvelle ère pour la maison des jeunes de Nicolet
On a accès à la maison des jeunes de Nicolet par le côté du bâtiment. (Photo : (Photo Marie-Eve Veillette))

NICOLET. Les administrateurs de la maison des jeunes de Nicolet ont amorcé des démarches afin que celle-ci soit reconnue comme organisme à but non lucratif (OBNL). Cette reconnaissance lui permettra entre autres d’émettre des reçus de charité et de se prévaloir d’une panoplie de programmes de soutien destinés aux organismes communautaires.

« On lui donne un nouveau souffle et un nouvel essor », lance Diane Simard, secrétaire.

Pour marquer le coup, un nouveau nom lui a été attribué: Le Déclic. Un plan d’action a également été élaboré par le conseil d’administration, composé de deux jeunes et de cinq adultes.

« Il y a plein de choses qui se profilent à l’horizon. On a des gens très motivés sur le C.A. On aspire à ouvrir beaucoup plus souvent », souligne Mme Simard.

Depuis sa création, il y a 35 ans, la maison des jeunes est maintenue en fonction uniquement grâce aux dons et à la générosité de la communauté. Elle occupe le sous-sol du centre communautaire situé à proximité de l’aréna et de l’école primaire Curé-Brassard (160 rue du Frère Dominique) et ouvre généralement deux soirs par semaine. Actuellement, elle est fermée pour l’été, mais elle rouvrira en septembre.

Appui de la Ville

En séance publique, le 11 juillet dernier, les élus de la Ville de Nicolet ont accordé leur appui à la demande de reconnaissance de la maison des jeunes Le Déclic à titre d’OBNL auprès de l’Agence du revenu du Canada. 

« La maison des jeunes offre un lieu d’échange, un environnement respectueux et des activités pour les jeunes de 12 à 17 ans », a rappelé la mairesse Geneviève Dubois. « Sa mission est de favoriser l’apprentissage de la vie communautaire et de la démocratie. Elle contribue au développement de l’autonomie, du sens des responsabilités et du jugement de nos citoyens de demain. » 

La mairesse a aussi salué son « approche éducative et préventive » et le fait qu’elle mettait en place diverses actions visant, notamment, « à prévenir le décrochage scolaire, la délinquance et diverses dépendances ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires