Nouvel évêque au diocèse de Nicolet 

Communiqué

Nouvel évêque au diocèse de Nicolet 
Mgr Daniel Jodoin (Photo : gracieuseté)

NICOLET. En ce jour de la fête de l’évangéliste Saint-Luc, Sa Sainteté le pape François a accepté la démission de Mgr André Gazaille, comme 6e évêque du diocèse de Nicolet, et il a nommé son successeur, Mgr Daniel Jodoin. 

Lors de sa nomination, Mgr Jodoin était évêque du diocèse de Bathurst (Nouveau-Brunswick). Mgr Gazaille était évêque de Nicolet depuis le 11 septembre 2011. Il a remis sa démission au Saint-Père lorsqu’il a atteint 75 ans, comme le prescrit le canon 401 du Code de droit canonique. 

Mgr Daniel Jodoin est né à Granby le 2 mars 1957. Après des études primaires à l’école Saint-Luc de Granby (1962-1969) et des études secondaires au Séminaire du Verbe Divin de Granby (1969-1974), il poursuivit des études collégiales au Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal (1974-1976) et entreprit des études à l’École des Hautes Études commerciales de l’Université de Montréal où il a obtenu un baccalauréat (1979) et une maîtrise en administration des affaires (MBA) (1982).

À la suite de la réussite des examens d’admission et d’un stage professionnel dans un cabinet de comptables agréés de Montréal, il est devenu, le 6 novembre 1981, membre de l’Ordre des comptables agréés du Québec (CA). De 1982 à 1986, Mgr Jodoin se joint à la communauté des Missionnaires du Verbe Divin et entre au Séminaire Saint-Paul d’Ottawa, où il a obtenu un baccalauréat en théologie (1986). Après un stage pastoral dans diverses paroisses du diocèse de Saint-Hyacinthe et de Sherbrooke, il a été ordonné diacre le 5 juin 1992 et prêtre le 3 octobre 1992 pour l’archidiocèse de Sherbrooke. Après des études à l’Université pontificale grégorienne à Rome, de 2000 à 2002, il a obtenu une licence en théologie dogmatique, plus précisément en ecclésiologie. Mgr Jodoin parle le français, l’anglais, l’italien et l’espagnol et a une connaissance du latin et du grec.

Mgr Jodoin a exercé son ministère presbytéral dans les paroisses suivantes de l’archidiocèse de Sherbrooke : vicaire à Saint-Joseph (1992-1994); curé de Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Anges de Ham-Nord et Saint-Fortunat (1994-2000); administrateur paroissial de Saint-Julien (1999-2000); administrateur paroissial et curé de Saint-François-d’Assise (2002-2009); curé de Très-Saint-Sacrement (2005-2006), Notre-Dame-de-l’Assomption (2005-2008), Sainte-Famille (2005-2009) et de Saint-Philémon (2009). À la suite des fusions de paroisses, Mgr Jodoin devint curé de la nouvelle paroisse Bon-Pasteur le 1er janvier 2010. Depuis 2009, il était également responsable de l’Office du clergé et coordonnateur de la Région pastorale de Sherbrooke. En juin 2002, il était nommé recteur du Grand Séminaire des Saints-Apôtres de l’archidiocèse de Sherbrooke.

Le 22 janvier 2013, Sa Sainteté le pape Benoît XVI a nommé Mgr Jodoin évêque de Bathurst au Nouveau-Brunswick. Son ordination épiscopale a eu lieu le 25 avril 2013, jour de la fête de l’évangéliste saint Marc, en la cathédrale Sacré-Cœur de Bathurst. 

L’évêque sortant, Mgr Gazaille, est né le 16 mai 1946, à Montréal. Après avoir fait des études en théologie et en pastorale au Grand séminaire de Montréal et à l’Université de Montréal, il a été ordonné prêtre le 29 mai 1971 pour l’archidiocèse de Montréal. Il a ensuite exercé son ministère presbytéral dans de nombreuses paroisses : Saint-Rédempteur (1971-1979), Saints-Martyrs-Canadiens (1979-2006), la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie (1999-2006) et Saint-Antoine-Marie-Claret (2003-2006).  Il a été ordonné évêque en mars 2006, remplissant par la suite la charge d’évêque auxiliaire à Montréal, jusqu’à sa nomination à Nicolet.  

Quel est le rôle d’un évêque diocésain?

L’évêque diocésain est le premier enseignant, sanctificateur et berger du peuple de Dieu. La plupart des évêques reçoivent un diocèse à guider spirituellement, en s’assurant que les prêtres, les diacres, les agents de pastorale et les catéchistes de leur diocèse prêchent l’Évangile et enseignent une saine doctrine. L’évêque est le premier enseignant. Il est le premier dispensateur de tous les sacrements. Il exerce la supervision sur la liturgie.

Il possède la plénitude des Ordres, de sorte que la plénitude de la grâce du Christ puisse s’écouler sous forme sacramentelle pour la sanctification des fidèles. Par ses relations avec les prêtres de son diocèse, l’évêque est en mesure de guider le peuple de son diocèse. Les évêques ont reçu une effusion spéciale de la grâce afin de poursuivre l’œuvre que les Apôtres ont commencée. (Source : site de la CECC.ca)

« C’est avec soulagement que j’accueille cette nomination, car le diocèse était en attente depuis plus d’un an. Je sais que Mgr Jodoin sera bien accueilli comme je l’ai été à mon arrivée dans le diocèse et qu’il saura poursuivre ce difficile passage à une Église plus missionnaire et synodale dont le pape François nous parle tant», a conclu Mgr André Gazaille.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires