Nicolet s’allie aux 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Nicolet s’allie aux 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes
De gauche à droite: Dominic Massé et France Trudel, conseillers municipaux, Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet, et François Beaulieu, sergent responsable du poste de la SQ de Nicolet. (Photo : courtoisie)

NICOLET. Une patrouille composée d’une quinzaine de personnes, dont des élus et des employés municipaux, a visité des commerces de Nicolet mercredi matin dans le cadre d’une activité de sensibilisation en lien avec la campagne « 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes ».

« Quatre policiers et des gens de La Nacelle et de la Collective des femmes nous accompagnaient. Nous avons visité en équipes de deux à quatre personnes divers endroits, comme le Centre d’achat de Nicolet, l’Éducation aux adultes, la Place du 21-mars, la Caisse Desjardins, Neuractiv et Promutuel. Nous avons présenté des faits et des informations relatifs à la violence conjugale aux citoyens rencontrés », mentionne Sébastien Turgeon, du service des Communications à la Ville de Nicolet. Quelque 300 personnes ont été sensibilisées en une heure, évalue-t-il.

Par cette implication, la Ville répondait à l’invitation de la Sûreté du Québec (SQ), qui a approché divers partenaires partout en province pour soutenir cette campagne, coordonnée par la Fédération des femmes du Québec. Jeudi, un kiosque de prévention sera mis en place à l’école secondaire Jean-Nicolet dans le cadre de cette initiative. Il sera tenu par la SQ et La Nacelle.

La patrouille de mercredi représentait une belle occasion pour la Ville de mener une autre action significative pour démontrer sa volonté de soutenir la lutte contre la violence conjugale.

On se rappelle qu’un peu plus tôt cet automne, la Ville avait annoncé que l’hôtel de ville et la bibliothèque H.-N.-Biron pourraient désormais servir de refuge aux citoyens cherchant de l’aide face à la violence conjugale, et ce, jusqu’à sa prise en charge par la maison d’hébergement ou la Sûreté du Québec. Une initiative voulant montrer que la violence conjugale ne doit pas être banalisée et qu’il s’agit bien d’un problème de société. 

« L’an prochain, nous participerons de nouveau à l’activité de sensibilisation, avec plus de monde encore », indique M. Turgeon. « C’était la première fois que la sensibilisation au port du ruban blanc se faisait de façon concertée chez nous et ce ne sera assurément pas une dernière. »

Notons en terminant que les « 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes » existent depuis 11 ans. La campagne se déroule annuellement du 25 novembre au 6 décembre et vise l’élimination des violences systémiques et institutionnelles faites aux femmes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires