Nicolet inaugure la salle Suzanne Lefebvre-Rousseau

Communiqué de presse

Nicolet inaugure la salle Suzanne Lefebvre-Rousseau
La Ville de Nicolet a inauguré la salle Suzanne Lefebvre-Rousseau. (Photo : courtoisie)

La Ville de Nicolet a inauguré mercredi soir la salle Suzanne Lefebvre-Rousseau, préalablement dénommée salle des comités à l’hôtel de ville. C’est entourée de sa famille, de la mairesse Geneviève Dubois, des élus municipaux et des membres de l’équipe de la Ville de Nicolet que madame Lefebvre-Rousseau a pu couper le ruban, officialisant ainsi la salle qui porte son nom.

« Aujourd’hui, nous sommes honorés de donner à notre principale salle de travail de l’hôtel de ville des trois municipalités fusionnées le nom de Suzanne Lefebvre-Rousseau. Permettez-moi au nom du conseil municipal et en nom personnel de vous remercier pour tout ce que vous avez accompli ; nous serons toujours heureux d’inviter nos citoyennes et nos citoyens dans la salle Suzanne Lefebvre-Rousseau, une grande Nicolétaine  », mentionne Geneviève Dubois.

C’est dans le cadre des festivités rattachées au 350e de la Ville de Nicolet que les élus et le comité organisateur avaient convenu d’implanter certaines actions de legs qui viendraient bonifier la programmation des Fêtes.

Au total, Madame Lefebvre-Rousseau, qui fut également enseignante, aura consacré 12 ans à la politique municipale, dont six à titre de mairesse. Née sur une terre à Baie-du-Febvre, c’est son union avec Roger Rousseau qui l’aura amenée à s’installer à Nicolet et de cette union, six enfants naîtront.

« Je pense vous nous pouvons affirmer que vous êtes un marqueur de temps. Vous avez pu, par votre travail, vos implications et l’amour consacré à votre famille, être un exemple pour toute une communauté. Pour moi, vous êtes un beau modèle et vous serez à tout jamais la première mairesse de Nicolet. Et c’est grâce à des femmes comme vous que nous pourrons attirer plus de femmes en politique. De démontrer que de combiner la politique et la famille c’est tout un défi, mais c’est possible  », conclut Geneviève Dubois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires