Les élus échangent sur les priorités du milieu municipal

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Les élus échangent sur les priorités du milieu municipal
Daniel Côté, président de l'UMQ et maire de Gaspé. (Photo : Stéphanie Paradis)

NICOLET.  Le président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et maire de Gaspé, Daniel Côté, s’est arrêté ce mercredi à Nicolet, dans le cadre de sa tournée du Québec 2022, ayant pour thème « Municipal d’abord ». En présence de Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet, représentante régionale au conseil d’administration et trésorière de l’UMQ, M. Côté a profité de l’occasion pour discuter des enjeux locaux avec les élues et élus de la région du Centre-du-Québec.

Lors de cette rencontre avec le président de l’UMQ, ce sont près d’une trentaine d’élus qui étaient présents dans la salle. Maires, mairesses, conseillers et conseillères d’un peu partout au Centre-du-Québec se sont réunis afin d’échanger sur les priorités du milieu municipal.

Les principaux enjeux qui ont été discutés sont la pénurie de logements et de main-d’œuvre, mais également l’inflation qui affecte considérablement les finances municipales. Selon Daniel Côté, on estime à tout près d’un milliard de dollars les dépenses supplémentaires que doivent assumer les Municipalités du Québec en 2022, seulement pour lutter contre l’inflation.

« On a même parlé des services de santé en région. La mairesse de Fortierville, Julie Pressé, était présente et c’est un enjeu qui est criant chez elle. Donc on tente de se solidariser aussi autour de cet enjeu. On a parlé également de la lenteur de certains ministères à répondre aux demandes municipales, que ce soit au ministère de l’Environnement ou au ministère des Transports « , rapporte M. Côté.

Bien que certains enjeux diffèrent entre les grands centres et les plus petits, comme le problème d’itinérance qui est vécu davantage à Drummondville, Daniel Côté constate plusieurs similitudes. « Toute proportion gardée sur nos budgets municipaux, l’inflation nous fait très mal actuellement, tout comme la surchauffe des marchés de la construction. Qu’on soit une petite ou une grande municipalité, on est tous ou à peu près tous en pénurie de logements et de main-d’œuvre », explique le président de l’UMQ.

Les élections, une période charnière pour l’UMQ

Cette tournée, qui s’est déjà arrêtée dans la plupart des régions administratives, vise à faire le point sur les priorités politiques des municipalités en prévision des élections québécoises, qui auront lieu le 3 octobre. Lors du Sommet électoral qui se tiendra le 16 septembre prochain à Montréal, l’Union invitera la cheffe et les chefs des principaux partis politiques à se positionner sur la plateforme électorale de l’UMQ, dévoilée la semaine dernière.

« La tournée me permet de prendre en compte les perspectives de toutes les élues et tous les élus municipaux et présentement, c’est surtout l’inflation qui les préoccupe. Effectivement, dans le contexte actuel, les budgets municipaux font face à une grande pression, notamment en raison de l’augmentation des coûts du béton, de l’asphalte et du carburant. On s’attend à ce que le prochain gouvernement s’engage financièrement auprès des municipalités », mentionne M. Côté.

Pour le milieu municipal, les prochaines élections municipales seront un moment charnière, car les élus municipaux devront négocier le prochain pacte fiscal Québec-Municipalités avec le gouvernement qui sera élu. « C’est un événement charnière cette année, car dans le contexte inflationniste qu’on connait actuellement, il va falloir se serrer les coudes pour obtenir une plus grande équité fiscale pour les municipalités. Pendant que Québec et Ottawa enregistrent des surplus budgétaires, car ils touchent beaucoup de revenus rattachés à l’augmentation des prix de la consommation, nous de notre côté, les Municipalités, on enregistre des augmentations de dépense », insiste M. Côté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires