L’économie circulaire prend de l’ampleur dans la région

Le Courrier Sud | Rédaction

L’économie circulaire prend de l’ampleur dans la région
L'équipe en économie circulaire : Anne Perron, David Verville et Myriam Pilon (Photo : courtoisie)

RÉGIONAL. Une première année vient de se compléter pour le projet Économie circulaire Centre-du-Québec, qui vise à optimiser le maillage entre entreprises afin que les rebuts de l’une deviennent une ressource pour une autre.

Le projet est piloté par la Corporation du développement durable (CDD). Cette dernière note plusieurs retombées positives jusqu’à présent, alors que deux ateliers de maillage ont été réalisés, qu’une cohorte en écoconception des emballages a été lancée et que neuf synergies de valorisation de résidus ont été réalisées.

« Nous sommes très satisfaits de ce bilan de mi-projet et surtout de l’intérêt des entreprises à participer à un développement économique régional plus durable », souligne d’entrée de jeu Christian Héon, président de la CDD.

Une année bien remplie

Depuis le lancement du projet en septembre 2021, deux ateliers de maillage pour les entreprises des secteurs de l’agroalimentaire, du bois et du métal ont été réalisés, réunissant 47 entreprises au total ainsi que plusieurs acteurs de la région.

Ces ateliers permettaient de réunir des entreprises afin d’ouvrir la discussion et la réflexion sur l’environnement et l’économie circulaire et de faire en sorte que les résidus d’une entreprise deviennent la matière première d’une autre. À titre d’exemple, L’Atelier sfr de Signé François Roy inc. à Sainte-Perpétue, qui se spécialise en marketing et en produits d’affichage personnalisables, a approché l’équipe du projet Économie circulaire Centre-du-Québec, puisque l’entreprise était à la recherche de retailles pour le développement de sa ligne de produits à partir de matières recyclées. L’équipe a alors identifié des retailles de Corian chez Boisdaction à Plessisville, une ébénisterie architecturale. Cette matière possède une surface idéale pour la réalisation d’impression directe en plus d’être élégante et facile à découper.

De plus, dans la dernière année, 12 entreprises de la région ont été recrutées pour faire partie d’une cohorte en écoconception des emballages. Par cette initiative, les entreprises sont accompagnées par un expert externe afin de réduire l’impact environnemental de leurs emballages, une autre stratégie d’économie circulaire.

Également, neuf synergies entre entreprises ont été complétées permettant de valoriser des résidus générés par d’autres entreprises, d’éviter l’enfouissement de ces résidus, en plus de réduire l’émission de gaz à effet de serre et de réaliser des économies.

«Le succès de notre projet repose sur l’expertise de notre équipe et sur une étroite collaboration avec divers acteurs régionaux, dont les organismes de développement économique qui réfèrent ce service aux entreprises qu’elles accompagnent», renchérit Jacinthe Roy, directrice générale de la CDD, en ajoutant que deux conseillers et une agente en économie circulaire sont mis à disposition des entreprises pour les accompagner pendant toute la durée du projet.

Bons coups

«Les conseillers en économie circulaire nous envoient régulièrement différentes options de matériaux qu’ils trouvent dans les résidus de production des entreprises de la région. C’est vraiment précieux pour nous d’avoir leurs yeux sur les matières qui pourraient nous être utiles pour notre matériauthèque, on ne se passerait pas de leur soutien!», souligne pour sa part Evelyne Beauchesne, directrice de L’Atelier sfr de Signé François Roy inc..

Parmi les autres bons coups à souligner, notons que la CDD a accompagné la Distillerie Euclide dans sa recherche de résidus auprès d’entreprises locales pour la création de son gin Les Éléments no.1 disponible aujourd’hui sur les tablettes de la SAQ. Des pépins et de la pulpe de canneberges ont été recensés chez la Coopérative Citadelle, qui fabrique du jus de canneberge à 35 kilomètres de la distillerie. Grâce à la collaboration de la Coopérative Citadelle, ces coproduits de la transformation de la canneberge sont valorisés dans le processus de fabrication du gin pour créer l’aromate principal.

La CDD a aussi participé au maillage entre la Distillerie Euclide et Parcours. L’organisme, anciennement L’Autre Fabrik, a pour mission de maintenir et d’améliorer l’autonomie des personnes vivant avec un handicap. Le conditionnement alimentaire faisant partie de ses activités, il prépare le zeste d’orange utilisé pour créer un autre aromate pour ce gin. Le reste des oranges est conservé par l’organisme ou distribué à des organisations de sécurité alimentaire.

Le projet Économie circulaire Centre-du-Québec se poursuit et les retombées économiques et environnementales continueront de porter fruit dans la région, croit Christian Héon, qui tient à remercier RECYC-QUÉBEC et les 13 partenaires régionaux du projet, dont font partie les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, ainsi que la SADC de Nicolet-Bécancour, par le biais de son programme d’accompagnement en développement durable PROAction financé par la Fondation Alcoa. (MEV)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires