La MRC de Nicolet-Yamaska s’attaque à son bilan environnemental

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
La MRC de Nicolet-Yamaska s’attaque à son bilan environnemental
(Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET-YAMASKA. D’ici les cinq prochaines années, les infrastructures écologiques tendront à se multiplier dans la MRC de Nicolet-Yamaska. La région bénéficie d’une enveloppe de 1 140 000$ pour mettre en œuvre ce qui constituera sa «signature innovation», dans le cadre du Fonds Régions et Ruralité (FRR) 2020-2024.

«Québec demande à chacune des MRC de se doter d’un créneau de développement propre à son territoire afin de se distinguer des autres. En cohérence avec notre plan de transition écologique, on a choisi d’investir dans les infrastructures vertes, toujours dans l’idée générale d’améliorer notre bilan environnemental», mentionne le directeur général de la MRC, Michel Côté.

Nicolet-Yamaska se donnera donc comme mandat d’outiller et d’accompagner les municipalités du territoire intéressées à mettre en place des infrastructures qui leur permettront d’afficher une meilleure empreinte écologique dans les prochaines années.

«[Le FRR] devient pour nous un levier supplémentaire pour porter la transition écologique, afin qu’elle devienne un mouvement de territoire, ajoute la préfète Geneviève Dubois. Il y a énormément de sensibilisation, d’éducation et de promotion à faire car ce défi de transition écologique implique un changement de pratiques et de comportements, tant chez les municipalités que chez les citoyens et les entreprises.»

Cette transition se fera au rythme de chaque municipalité, et dans le respect de son budget, de ses ressources humaines et de ses enjeux. «L’objectif est d’avoir la même vision sur l’ensemble du territoire et d’agir pour que celui-ci soit plus sobre en termes de consommation d’énergie et de matières, et que les rejets y soient moins importants», fait valoir Michel Côté.

«Le pari qu’on fait, en se distinguant avec ce réseau d’infrastructures vertes, c’est d’offrir un environnement sain dans lequel les gens auront le goût de s’établir. Ce sera notre carte de visite», conclut-il.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires