La monarchie a-t-elle encore sa place?

communiqué de presse

La monarchie a-t-elle encore sa place?
Parlement d'Ottawa (Photo : (Photo Getty Images/iStockphoto - nilapictures))

POLITIQUE. Au moment où le Québec est en plein questionnement sur son serment au roi d’Angleterre, le Bloc Québécois invite les élus de tous les partis à la Chambre des communes à faire une réflexion encore plus large et à se prononcer en faveur de la motion bloquiste ouvrant la voie aux démarches pour se libérer du lien avec la Couronne d’Angleterre. Le vote sur la motion aura lieu ce mercredi.

S’inscrivant dans le respect des principes démocratiques qui sont à la base de l’engagement et du tra-vail des élus, la proposition bloquiste déposée aujourd’hui met de l’avant les valeurs de liberté et d’éga-lité chères aux Québécois. Il serait ainsi étonnant qu’on reproche aux élus bloquistes d’ouvrir une dis-cussion sur l’institution qui se trouve tout en haut de la structure du pouvoir au Canada.

«Le récent changement de garde en Angleterre est l’occasion pour les Québécois et les Canadiens, de se libérer d’un lien monarchique vétuste et dont rien ne justifie le maintien. La démocratie repose sur des valeurs de liberté et d’égalité qui sont fermement implantées au Québec, dont les partis fédéra-listes se disent aussi porteurs, et nous sommes convaincus que nos institutions politiques modernes qui s’en inspirent sont amplement aptes à se suffire à elles-mêmes», soutient le député de Bécancour – Nicolet – Saurel, Louis Plamondon.

En outre, le maintien du lien avec la royauté britannique coûte cher : environ 67 millions $ chaque an-née pour financer, par exemple, les cérémonies honorifiques, les voyages de la famille royale, la rému-nération de la gouverneure générale et la pension à vie pour tous les anciens gouverneurs généraux et leurs conjoints survivants. En comparaison, le Québec injectera 67 M$ au cours des prochains cinq ans dans la construction de logements sociaux.

«En 2022, ça n’a pas de de sens que l’argent des Québécois serve à financer la monarchie. Il apparaît assez clairement que d’autres priorités s’imposent, par exemple soutenir nos aînés, loger nos familles ou encore, offrir des mesures d’intégration en français, où l’on pourrait affecter ces millions de dollars qui sont actuellement alloués au maintien de la monarchie et de ses symboles», signale Louis Plamondon.

En tant qu’institution démocratique moderne, il est incohérent de conserver le lien qui nous unit à la monarchie britannique. Au Bloc Québécois, ce sont les valeurs de liberté et d’égalité fondements de la démocratie, qui nous animent, pas l’allégeance à un souverain étranger. Notre unique engagement de-meure de servir les intérêts des Québécoises et des Québécois. Nous espérons que nos collègues parle-mentaires se joindront à nous parce que nous savons que les Québécois, eux, se reconnaissent dans notre démarche.

(source: bureau du député Louis Plamondon)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires