La directrice générale de la Municipalité de Saint-Sylvère suspendue

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
La directrice générale de la Municipalité de Saint-Sylvère suspendue
Édifice municipal de Saint-Sylvère. (Photo : Stéphanie Paradis)

SAINT-SYLVÈRE.  En début de semaine, la directrice générale de la Municipalité de Saint-Sylvère, Sandra Ricard, a été suspendue avec solde. Les raisons évoquées par le conseil municipal sont la présence « d’irrégularités générales dans le rôle des tâches et responsabilités de la prestation de travail de l’employée assumant les fonctions de la direction générale ». C’est la « gravité objective de ces irrégularités » qui aurait nécessité la suspension de cette dernière.

La durée de la suspension de la directrice générale n’est pas connue. Une enquête est en cours. « On essaie de régler le dossier le plus rapidement possible, parce que le but n’est pas de laisser une employée chez elles à attendre, et qu’elle soit payée pour attendre. La Municipalité doit continuer de fonctionner », mentionne Sylvie Tanguay, mairesse de Saint-Sylvère.

Plus de détails ne peuvent être donnés afin de respecter les ententes de confidentialité dans le dossier.

Rappelons qu’en février dernier, deux conseillers de la municipalité avaient remis leur démission, évoquant des mésententes avec Mme Ricard, l’accusant par le fait même d’un manque d’honnêteté.

Cependant, Mme Tanguay réfute le lien qui pourrait se tisser entre le départ de deux conseillers et la suspension de Mme Ricard. « Ces élus ne sont pas venus me rencontrer personnellement et leurs messages n’étaient pas toujours bien transmis. Je ne pourrais pas vous dire s’il y a un lien. Ils ont démissionné et ça leur appartient », insiste Mme Tanguay qui souhaite compartimenter les deux dossiers.

Un climat tendu

Robert Morissette, l’un des conseillers démissionnaires, mentionnait qu’il y avait régulièrement des confrontations entre lui et Sandra Ricard. De nouvelles informations en provenance d’un citoyen présent à la dernière séance du conseil révèleraient que les tensions n’étaient pas seulement au sein du conseil, mais également parmi les citoyens.

En effet, selon les dires du citoyen qui souhaite garder l’anonymat, une soixantaine de citoyens mécontents étaient sur place à cette même séance du conseil. Il y aurait eu des échanges d’injures de toutes parts; le ton a monté et plusieurs en sont venus à se pousser. « C’était une assemblée houleuse. Ça fait dur! », plaide le citoyen de Saint-Sylvère.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires