Glissement de terrain: la Municipalité de Pierreville s’active toujours

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Glissement de terrain: la Municipalité de Pierreville s’active toujours
Le glissement de terrain de 2016, sur le rang de l'Île. (Photo : courtoisie Annie Chapdelaine)

PIERREVILLE.  Le mois de novembre a commencé abruptement pour quelques résidents de la municipalité de Pierreville, alors qu’environ 400 mètres du rang de l’Île a été emporté dans un glissement de terrain, entre la rue Principale et la rue Waban-Aki.

La Municipalité de Pierreville a été dépêchée sur les lieux peu après le glissement de terrain. « Les premiers répondants étaient déjà présents pour sécuriser le secteur. On est arrivé une trentaine de minutes après. Comme c’était de nuit, il a fallu attendre que le soleil se lève pour mieux voir l’ampleur des dégâts, sans aller trop près du trou », raconte André Descôteaux, maire de Pierreville.

Cette nuit-là, trois maisons ont été évacuées par prévention et un véhicule a été emporté par le glissement de terrain. Heureusement, le conducteur du véhicule s’en est sorti indemne. « On s’est assuré que les résidents soient rendus dans des endroits sécuritaires. Ils avaient tous de la famille à proximité, alors ça s’est fait facilement. On n’a pas eu à intervenir pour les loger », poursuit le maire. Depuis l’événement, une des familles a pu regagner sa maison, tout danger ayant été écarté par la Sécurité civile.

Les deux principaux enjeux de la Municipalité pour le moment est de rétablir l’électricité dans les deux maisons qui sont toujours inhabitées afin de les protéger de la détérioration due au froid qui arrive à grands pas, ainsi que de trouver une solution pour le transport du maïs et de la machinerie agricole, car pour atteindre le secteur Notre-Dame, il faut passer sur le pont du même nom qui ne peut supporter un poids de plus de 48 tonnes. La largeur de ce pont pourrait également poser un problème.

Un secteur connu pour ses glissements de terrain

Le rang de l’Île est reconnu pour ses glissements de terrain à cause de son sol argileux. D’ailleurs, un glissement de terrain de plus petite envergure est survenu en avril 2016, non loin de celui de 2022.

« On le savait que le rang était problématique. La route avait été réparée à la suite du glissement de terrain de 2016, mais un autre trou s’est pointé quelques années après, à l’endroit où ça s’est effondré cette année. On avait passé une résolution le mois dernier pour enclencher la procédure pour faire refaire le deuxième trou, mais on ne s’attendait pas à ce que ça arrive si vite à cet endroit-là », explique André Descôteaux.

Toutefois, le maire de la Municipalité assure qu’à l’heure actuelle, aucun signe ne laisse présager un autre glissement de terrain à d’autres endroits à proximité du secteur touché au début du mois de novembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires