Fortierville: opération séduction auprès des médecins résidents

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Fortierville: opération séduction auprès des médecins résidents
Des employées de l'urgence de Fortierville ont collaboré à une vidéo promotionnelle visant à attirer des médecins résidents dans l'établissement. (Photo : (Photo courtoisie))

FORTIERVILLE. En collaboration avec Fortierville, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) mène une offensive de communication pour inciter des résidents en médecine familiale à venir pratiquer dans la municipalité. Ceux-ci ont jusqu’au 31 octobre pour choisir leur région de résidence.

Il y a quelques semaines, une vidéo promotionnelle a été tournée avec l’équipe médicale de Fortierville. Elle présente les avantages de pratiquer chez elle. Par exemple, elle mentionne que les résidents ont le choix d’une pratique à temps complet à l’urgence de Fortierville ou d’une pratique mixte avec prise en charge de patients dans un GMF, en plus d’avoir accès à plusieurs commodités (laboratoire, imagerie médicale, appareil d’échographie, salle de réanimation moderne et réaménagée et salle d’isolement à pression négative, entre autres).

Cette vidéo circule actuellement sur les médias sociaux, tout comme diverses déclinaisons de publicités arborant le slogan Choisis-nous, choisis Fortierville pour ta pratique !, diffusées de façon géolocalisée près des universités offrant le programme de médecine.

De plus, un feuillet d’information présentant les avantages de la pratique et les attraits de la région de Bécancour Nicolet-Yamaska a été distribué aux résidents potentiels.

« Ces actions s’inscrivent en complément du plan d’action du CIUSSS MCQ pour recruter des médecins et du personnel soignant, et des initiatives du comité de travail avec les partenaires », explique Dr Olivier Roy, directeur des services professionnels et de la pertinence clinique au CIUSSS MCQ.

Un recrutement nécessaire

L’arrivée de nouveaux médecins est essentielle pour rouvrir l’urgence de 8 h à minuit, elle qui ferme ses portes à 20 h depuis juin dernier, fait par ailleurs comprendre Dr Roy.

Il affirme que cet horaire « se poursuivra de façon indéterminée », étant donné qu’il n’est pas possible pour l’urgence de Fortierville d’avoir accès aux médecins dépanneurs, et ce, malgré les pressions exercées par la communauté et les élus de la MRC de Bécancour. « Elle n’y pas accès en raison des grands besoins connus actuellement dans la province et pour éviter des bris de service dans les installations critiques », justifie-t-il, ajoutant par ailleurs que « les demandes pour les médecins dépanneurs dans la province dépassent la disponibilité de ceux-ci ».

C’est pourquoi, dit-il, « tous nos efforts sont centrés sur le recrutement médical et la rétention des professionnels ».

Les élus s’accrochent

« Nos pancartes sont là pour rester », rétorque la mairesse de Fortierville, Julie Pressé, voyant bien que les autorités resteront campées sur leur position à propos des médecins dépanneurs.

Elle est évidemment déçue que la campagne de visibilité menée depuis l’été n’ait pas réussi à faire bouger les choses, alors que l’accès à ces médecins était un service dont pouvait se prévaloir l’urgence de sa municipalité, ces dernières années.

Néanmoins, elle ne perçoit pas la campagne comme un échec, au contraire : « On était conscient que ça pouvait ne rien donner au final, mais c’était important de la faire pour défendre nos intérêts », commente la mairesse à propos des 25 000 $ investis par la MRC de Bécancour dans la mise en branle de la campagne. « On ne perd pas espoir. On va reprendre le temps de s’asseoir et de jaser ; de rencontrer le CIUSSS. On ne va pas laisser tomber. On a d’autres idées », termine-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires