Des CPE qui favorisent une alimentation saine!

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Des CPE qui favorisent une alimentation saine!
Panier de légumes (Photo : (Photo gracieuseté))

NICOLET.  Cinq premiers services de garde éducatifs du Centre-du-Québec ont reçu l’accréditation Petits ambassadeurs, dont le CPE Gripette à Nicolet.

Le projet des Petits ambassadeurs est une démarche mobilisatrice visant à faciliter le maillage entre l’industrie bioalimentaire et les services de garde éducatifs à la petite enfance, aux quatre coins du Québec. L’accréditation obtenue par un milieu permet de souligner son engagement à offrir et faire découvrir aux jeunes des aliments locaux dans leur assiette et par le biais d’activités éducatives.

Par ce projet, les services de garde éducatifs sont invités à se rassembler afin de réfléchir à leurs méthodes d’approvisionnement et à améliorer la connaissance de l’offre bioalimentaire de leur région.

Au CPE Gripette, cette accréditation se traduit par de nombreux gestes posés au quotidien par les membres du personnel et, éventuellement, par les parents.

Tout d’abord, le menu proposé aux enfants a été modifié. » On essaie de faire une sélection d’aliments sains, écoresponsables ou de production locale chez nos maraichers, ou sinon qui sont certifiés Aliments Québec « , explique Myrianne Boily, directrice générale du CPE Gripette. Le CPE a développé des partenariats avec des fermes locales afin de faire l’achat de fruits, légumes et viandes, et ce sont les maraichers qui vont déposer ces aliments directement au CPE.

» Le conseil d’administration a fait le choix d’avoir des dépenses plus élevées au niveau alimentaire, mais ça permet à l’enfant d’avoir accès à une nourriture beaucoup plus saine. On essaie d’éviter les surgelés dans les périodes où il y a abondance de fruits et de légumes de saison afin d’offrir des menus frais « , précise Mme Boily.

Autre fierté pour le CPE Gripette : l’établissement offre désormais la chance aux parents de se procurer des paniers de fruits et de légumes de maraichers partenaires directement au service de garde. Leur maraicher est d’ailleurs allé déposer les premiers paniers le 16 juin dernier, et le service sera offert jusqu’en septembre.

Autosuffisance alimentaire des enfants d’âge préscolaire

Le CPE Gripette a reçu un appui financier afin de permettre aux enfants de se familiariser avec l’autosuffisance et à l’autonomie alimentaire. Désormais, les enfants ont accès à un mini jardin à l’entrée du CPE pour lequel ils ont fait eux-mêmes leurs semis!

» On ne fait pas juste leur parler de la chance d’avoir des légumes frais et sains. Ils ont aussi la chance de découvrir le processus qui se cache derrière la culture des légumes et des fruits. La première fois qu’ils vont manger leurs tomates bonbon, ils vont se rappeler que c’est eux qui les ont mis en terre. On explique aux enfants qu’une plante est un être vivant et qu’il faut en prendre soin! « , raconte Myrianne Boily.

Quant aux plus grands du CPE, ils ont désormais la chance de se servir eux-mêmes lors des repas. La cuisinière dépose les plateaux sur la table afin que les enfants sélectionnent leurs propres aliments ainsi que la quantité qu’ils souhaitent dans leur assiette, le tout étant bien entendu supervisé par une éducatrice. L’enfant est accompagné dans ses choix et ses réflexions face à son alimentation afin de favoriser la découverte et d’éviter le gaspillage alimentaire.

» Ils apprennent à comprendre la satiété, ils sont plus portés à goûter de nouveaux aliments et la conséquence est qu’on fait beaucoup moins d’interventions et il n’y a plus de désorganisation! « , révèle la directrice du CPE Gripette.

Les enfants ont également la chance de participer à des ateliers culinaires en confectionnant, par exemple, des smoothies à base de tofu et d’épinards. En impliquant l’enfant dans tous ces processus alimentaires, les repas sains deviennent un plaisir!

Les Tables de concertation bioalimentaire du Québec (TCBQ réalisent ce projet de Petits ambassadeurs grâce à une aide financière octroyée via la Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean d’une hauteur de 686 000 $ accordés par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du Programme de développement des marchés bioalimentaires, pour un projet global de 879 925 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires