Dépanneur Aston: la précarité, c’est terminé!

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Dépanneur Aston: la précarité, c’est terminé!
Des bénévoles du Petit Café du village (Photo : courtoisie)

ASTON-JONCTION. Une nouvelle ère s’amorce au Dépanneur Aston, qui héberge aussi le Petit Café du Village, à Aston-Jonction. Le bâtiment avait besoin de rénovations et des équipements devaient être remplacés. Ce sera chose faite dans les prochains mois.

La confirmation du projet est accueillie comme une bonne bouffée d’air frais par le Comité de développement économique (CDÉ) d’Aston-Jonction, qui bénéficiera d’une somme de 25 000$ du gouvernement fédéral, via le programme Nouveaux Horizons pour les aînés, pour procéder à divers achats et améliorations en soutien aux bénévoles oeuvrant au Petit Café. À cette somme s’ajoutent 4000$ du député provincial Donald Martel pour remplacer de l’équipement ainsi qu’une contribution de la municipalité pour rénover la bâtisse.

Celle-ci, rappelons-le, a une double vocation: offrir un service de dépanneur à l’avant et un lieu de rassemblement aux citoyens à l’arrière, avec service de repas. Ce deuxième volet (Le Petit Café du Village) est pris en charge par une quinzaine de bénévoles, principalement des dames de 50 ans et plus.

« Depuis 2008, il n’y a pas vraiment de travaux qui ont été faits autre que la peinture et la pose d’armoires pour le Petit Café. Alors au niveau du bâtiment, il y a plusieurs choses à faire, [d’autant plus] que notre air climatisé coulait dans le mur », explique Liliane St-Hilaire, présidente du CDÉ.

L’an dernier, certains équipements ont commencé à briser: « Des fours qui ne fonctionnent plus, des frigos qui ne refroidissent plus… », énumère Mme St-Hilaire.

Une cure de jeunesse s’imposait donc…  Le CDÉ a placé des demandes de subvention avec l’idée qu’il fallait rendre le tout plus fonctionnel et facilitant pour les bénévoles. « Il n’est pas rare qu’une bénévole amène sa propre mijoteuse pour cuisiner au Petit Café. Avec l’argent reçu, on va pouvoir les équiper convenablement (mijoteuse, machine à pâte, balance, micro-ondes, systèmes de réchauds, plaques de cuisson, congélateurs et frigos à plus grande capacité, etc.). »

L’investissement à venir vise aussi à reconnaître le travail des bénévoles. « On a quatre équipes de cuisinières qui se relaient », précise Mme St-Hilaire. Elles concoctent les mets cuisinés vendus au dépanneur ainsi que différents repas chauds, servis sur commande une fois par semaine. « Depuis la COVID, ce sont des repas pour emporter qui sont offerts tous les jeudis  aux citoyens. On s’est adapté à la COVID pour pouvoir conserver quelques revenus. Bientôt, toutefois, le lieu va rouvrir et on va pouvoir offrir de nouveau le service de repas sur place. »

Le Dépanneur Aston et le Café du Village.

Sans ces bénévoles, Le Petit Café du Village ne fonctionnerait tout simplement pas, rappelle aussi Liliane St-Hilaire. « Leur apport est essentiel. On ne serait pas capables de payer les ressources nécessaires à toute la fabrication de ces repas-là. Or, depuis la COVID, elles sont un peu à bout de souffle. Elles ont travaillé très fort, avec toutes les contraintes liées aux différentes restrictions sanitaires. Malgré tout, elles ont continué à donner de leur temps et de leur énergie par passion et dévouement dans des conditions difficiles. Alors de savoir qu’elles vont avoir du nouvel équipement, c’est super encourageant. Ça leur fait une belle tape dans le dos. »

Briser l’isolement et rapprocher les gens

La subvention obtenue du gouvernement fédéral  permettra aussi au Petit Café du Village de bonifier son offre de services dans la salle.

« Plusieurs de nos aînés [qui fréquentaient régulièrement le Café] se sont retrouvés en situation d’isolement pendant la COVID. Ils avaient hâte de se retrouver. Bientôt, ils pourront se réunir dans un lieu accueillant, adapté et confortable, aussi, car nous allons également changer le mobilier. »

Toujours dans l’optique de briser l’isolement, le Petit Café mettra à la disposition de ses usagers des tablettes et des ordinateurs branchés à Internet et implantera un service d’accompagnement pour aider à démystifier la technologie (créer des comptes courriels, utiliser des services en ligne, etc.).

Des ateliers multigénérationnels verront aussi le jour pour favoriser le partage de connaissances entre les aînés du village et les plus jeunes générations. Cela pourrait, par exemple, se traduire par des ateliers de cuisine donnés par les bénévoles du café.

La suite

Au cours des dernières semaines, toutes les personnes impliquées de près dans le Dépanneur Aston et Le Petit Café ont été rencontrées pour discuter des projets et travaux à venir. « Tout le monde est enchanté du fait que ça bouge et qu’on puisse enfin renouer avec notre lieu de rassemblement. On pense que [les travaux] vont nous donner une meilleure visibilité et peut-être même inciter des gens d’autres villages à venir à Aston-Jonction pour faire quelques provisions. »

On se rappelle qu’en 2020, le maintien du service de dépanneur avait fait l’objet d’un sondage de la municipalité, qui subventionne ce service pour une somme de 10 000$ annuellement. Elle souhaitait savoir si ses citoyens désiraient continuer à contribuer au projet et connaître leurs  idées pour adapter l’offre de services aux besoins réels de la population. Un fort pourcentage a signifié son appui.

Le Dépanneur Aston est ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h, tout comme le sera Le Petit Café une fois les mesures sanitaires allégées.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires