Cinq courses à la mairie dans la région

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Cinq courses à la mairie dans la région
Bulletin de vote. (Photo : (Photo Depositphotos))

NICOLET-BÉCANCOUR. Les électeurs de cinq municipalités de la région auront à choisir un nouveau maire le 7 novembre prochain. Les municipalités concernées sont Bécancour, Saint-Sylvère, Sainte-Sophie-de-Lévrard, Pierreville et Sainte-Eulalie.

À Bécancour, quatre candidats sont en lice. En effet, tout juste avant la fermeture de la période des mises en candidature, vendredi, le nom d’un quatrième joueur  est apparu sur la liste des candidats. Ainsi, tout comme Lucie Allard, Karl Grondin et Denis Vouligny, Blak D. Blackburn tentera lui aussi de succéder à Jean-Guy Dubois, qui a annoncé son retrait de la vie politique il y a quelques mois déjà. Blak D. Blackburn avait tenté sa chance au poste de conseiller municipal no 6 en 2017, mais celui-ci avait été octroyé à Carmen L. Pratte à l’issue du vote.

Du côté de Saint-Sylvère, deux candidats se disputeront la place du maire sortant Adrien Pellerin, qui quitte lui aussi son poste. Il s’agit de Claude Beaudoin et Sylvie Tanguay.

À Sainte-Sophie-de-Lévrard, Mario Demers tentera de ravir le poste de Jean-Guy Beaudet. Ce sera aux citoyens de trancher!

Dans la MRC de Nicolet-Yamaska, deux courses à la mairie auront lieu. La première sera à Pierreville. Elle opposera la mairesse sortante Ginette Nadeau, en poste depuis la fin de 2020, à Damien Thumerel  et à André Descôteaux, défait aux élections de 2017 après quelques mandats à la mairie.

La deuxième se  déroulera à Sainte-Eulalie. Andrée Brûlée tentera de déloger le maire sortant Gilles Jr Bédard. La candidate aspire au poste de première magistrate pour une deuxième élection de suite.

Nouveaux visages à la mairie

Maintenant que la période des mises en candidature est terminée, on constate qu’une majorité de maires et de mairesses ont été élus et réélus par acclamation sur le territoire.

Parmi les nouveaux venus, on note René Guimond à Parisville, Sylvain Laroche à Grand-Saint-Esprit, Alain Vouligny à La Visitation-de-Yamaska, Marco Boucher à Saint-Célestin (Municipalité) et Christine Gaudet à Aston-Jonction.

Ceux qui sont de retour en poste pour un autre mandat de quatre ans sont, pour la MRC de Bécancour, Christian Baril (Deschaillons), Julie Pressé (Fortierville), Jean-Louis Belisle (Lemieux), Guy St-Pierre (Manseau), Simon Brunelle (Sainte-Cécile-de-Lévrard), Mario Lyonnais (Sainte-Françoise), Ginette Deshaies (Sainte-Marie-de-Blandford) et Éric Dupont (Saint-Pierre-les-Becquets).

Du côté de Nicolet-Yamaska, il s’agit de Claude Lefebvre (Baie-du-Febvre), Geneviève Dubois (Nicolet), Raymond Noël (Saint-Célestin Village), Denise Gendron (Sainte-Monique), Mario Lefebvre (Saint-Elphège), Réal Deschênes (Saint-Wenceslas), Mathieu Lemire (Saint-Zéphirin-de-Courval), Guy Dupuis (Sainte-Perpétue) et Pascal Théroux (Saint-François-du-Lac).

Élu le printemps dernier à Saint-Léonard-d’Aston, Laurent Marcotte entreprendra quant à lui son premier mandat de quatre ans à la tête du conseil municipal de sa municipalité.

Un poste vacant

Par ailleurs, un poste est demeuré vacant au terme de la période des mises en candidature. C’est le poste de conseiller no 5 à Aston-Jonction. La date d’une nouvelle élection pour ce poste sera fixée d’ici 30 jours. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires