Budget 2021: légère hausse de taxes à Nicolet

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Budget 2021: légère hausse de taxes à Nicolet
Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet, en compagnie de Mathieu Audet, directeur général. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. Les membres du conseil municipal de Nicolet ont adopté ce soir le budget 2021, totalisant 16,3 M$. La mairesse, Geneviève Dubois, en a fait la présentation, tout en mettant l’accent sur l’année extraordinaire qui s’achève, teintée par la pandémie de la COVID-19.

«Je suis particulièrement fière du budget que nous déposons ce soir: le tout a été préparé avec rigueur et avec l’esprit de saine gestion qui nous anime. Un gel de taxes était difficilement envisageable, dans un contexte où les défis sont nombreux, et considérant qu’il est de notre responsabilité d’offrir une excellente qualité de vie à nos citoyens», a-t-elle mentionné, insistant sur le fait que le budget adopté est «raisonnable» et «tient compte de la capacité de payer des gens».

Globalement, les contribuables de Nicolet verront leur compte de taxes grimper de 0,36% en 2021. Concrètement, ils devront débourser en moyenne 9,30$ de plus que l’an passé. L’écart varie selon chaque secteur de la Ville et en fonction de la valeur moyenne des maisons qui y sont situées. Ainsi, s’ils résident dans le secteur Nicolet-Sud, ils auront 8$ de moins à payer qu’en 2020 (écart de -0,31%). En revanche, s’ils demeurent dans les secteurs de Nicolet ou Saint-Jean-Baptiste, ils devront débourser respectivement 17$ et 19$ de plus (0,79% et 0,65%).

Une légère diminution du compte de taxes attend les producteurs agricoles (-0.38% en moyenne), tout comme les industries (-0,86% en moyenne). De leur côté, les propriétaires d’immeubles à revenus (6 logements et plus) devront débourser grosso modo 102$ de plus qu’en 2020.

Bilan, revendications et charges supplémentaires

La mairesse Dubois a également profité de la présentation de cette année pour dresser un bilan depuis son entrée en fonction. Elle a notamment rappelé que Nicolet a été mise à rude épreuve par le climat, subissant deux inondations, une tempête de vent et des problèmes de sécheresse.

Se disant «très fière» du travail des diverses équipes municipale, elle a en outre insisté sur le fait qu’«il serait grand temps de revoir la fiscalité municipale», et ce, malgré un pacte fiscal avec le gouvernement: «Notre marge de manœuvre est très mince», a-t-elle fait valoir, soulignant à grands traits le fait que 75% des revenus de la Ville étaient tirés de la taxe foncière. «Si Québec payait 100% de ses taxes sur ses immeubles, la Ville aurait bénéficié d’un montant de 184 000$ de plus.»

Une somme intéressante compte tenu du fait que Nicolet a dû composer avec plusieurs charges supplémentaires, a-t-elle ajouté, citant en exemple une facture plus élevée de 6,4% de la Sûreté du Québec, de même qu’une augmentation de 22% pour la collecte de déchets et le recyclage.

Plan triennal d’immobilisations

Au cours des trois prochaines années, la Ville prévoit investir 24,6 M$ dans divers projets. Elle souhaite notamment faire l’acquisition de nouveaux équipements incendie, stabiliser des berges le long de la rivière Nicolet, réparer des ponceaux (Moulin Rouge et Grand Saint-Esprit), aménager des trottoirs sur la rue Éloi-de-Grandmont, aménager des parcs, prolonger la piste cyclable, procéder à des travaux d’aqueducs et d’égouts (centre-ville) et réaliser une première phase d’amélioration de l’usine de filtration.

Elle compte aussi profiter de l’arrivée de son nouveau directeur général, Mathieu Audet, pour relancer quelques dossiers, dont l’incubateur agroalimentaire et la vente de terrains de propriété municipale (notamment le terrain Cloutier et le terrain ayant appartenu aux sœurs du Précieux-Sang).

Le plan d’aménagement de la rue du 12 novembre demeure aussi dans les cartons, mais la mairesse admet que ce projet devra être développé par phases. «On souhaitait qu’il soit prêt pour le 350e anniversaire de la Ville en 2022, mais je pense que ce n’est pas réaliste.»

 

Autres faits saillants

Taux de taxes foncières: aucune augmentation pour la taxe foncière, -1 % pour la dette et hausse de 10 % pour l’hygiène du milieu (eau, déchets)

Taxes de services: hausse de 0,03 $ pour l’eau, hausses de 22,50 $ pour les ordures et de 10$ pour le recyclage, baisse de 18,80$ pour le programme de mouches noires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires