Bécancour aimerait être «la place du bonheur»

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Bécancour aimerait être «la place du bonheur»
L'Hôtel de Ville de Bécancour.

BÉCANCOUR. La Ville de Bécancour a sondé ses citoyens au cours des dernières semaines pour tenter de mesurer «l’indice de bonheur» à vivre à Bécancour et cibler les éléments majeurs à améliorer pour assurer de meilleurs services municipaux.

L’exercice se déclinait en 13 questions. Il a été réalisé par 1001 citoyens, ce qui représente 7,5% de la population et donne une marge d’erreur de 3% selon les normes courantes des grands sondeurs. Les répondants étaient répartis dans les catégories d’âge suivantes: 20-25 ans (15%), 35-60 ans (47%) et 60 ans et + (38%).

Dans une proportion de 85%, les répondants se disent satisfaits de leur expérience avec les employés de la Ville, ayant coté 8, 9 ou 10, sur 10, leur appréciation.

À la question centrale «où situeriez-vous votre degré de satisfaction de vivre à Bécancour?», sur une échelle de 1 à 10, où 10 est le maximum, la réponse se décline ainsi: niveau 8 à 28,07%, niveau 9 à 27,18% et niveau 10 à 29,28%. Les 15% restant se classent indistinctement dans les niveaux 1 à 7.

Quant à la probabilité que les répondants recommandent à des amis de venir vivre à Bécancour, 74 % situent leur intention aux niveaux 8 à 10, toujours sur une échelle de 10.

Un autre élément important du sondage concernait les communications avec les citoyens. Il ressort que les moyens privilégiés par les citoyens s’établissent comme suit par priorité: l’infolettre via courriel, le Facebook municipal, les outils papier, le site Internet et l’alerte rapide à la population.

En ce qui concerne les principaux commentaires émis, la question de la fibre optique trône en tête de liste, avec 39 mentions. Un problème qui devrait être entièrement résolu en fin de 2020, espère la Ville.

La cueillette du compost (bac brun) et la question des écocentres et la préoccupation environnementale (valeurs écologiques, arbres, urbanisme) ont également été mentionnées.

Les services de proximité, la couverture cellulaire, le manque de garderies et les insectes piqueurs s’ajoutent à la liste. La limitation de la vitesse dans les rues, le nettoyage plus hâtif et un meilleur déneigement sont d’autres points apportés par des citoyens.

La Ville estime que l’exercice mené «fournira assurément de bonnes discussions entre collègues et élus». «Une analyse plus « qualitative » s’impose et nous permettra de dégager certaines pistes d’amélioration dans une perspective de « gestinnaires allumés – citoyens engagés», précise-t-on dans un communiqué.

«Le but d’un tel sondage est de bien comprendre nos citoyens et d’ajuster notre gestion selon un indice de satisfactions-insatisfactions… Bref, nous aider à être meilleurs», indique le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, tout en remerciant celles et ceux qui se sont donné la peine de participer au sondage en assurant le souci de répondre intelligemment et efficacement aux besoins de tous citoyens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires