Alain Lemieux devient le directeur général de la Vallée de la Transition Énergétique

Par Audrey Leblanc
Alain Lemieux devient le directeur général de la Vallée de la Transition Énergétique
L'homme d'affaires Alain Lemieux. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

RÉGIONAL. L’homme d’affaires Alain Lemieux devient le directeur général de la Vallée de la Transition Énergétique (VTÉ), ce qui pourrait devenir dans les prochains mois une zone d’innovation pour la région. 

M. Lemieux sera l’un des acteurs importants qui ont le mandat de développer le projet dans la région de Shawinigan, Trois-Rivières et Bécancour. « C’est un projet dont j’entends parler depuis deux ans, relate-t-il. Je suis un gars d’innovation, de technologies. C’est un écosystème que je connais bien. Je vois un fort potentiel en ce projet de Vallée de la Transition Énergétique. Ça peut nous mener jusqu’à l’international. »

« Étant un petit gars de la région, je trouve que ce projet est vraiment important, renchérit-il. Je pense qu’on est vraiment dans le bon temps pour faire des choses percutantes pour l’avenir. Je veux apporter ma vision à ce projet et être un bon rassembleur. J’aime qu’on s’engage et qu’on livre les choses. J’ai appris à faire beaucoup avec peu et je suis prêt à mettre mon expertise au service de ce projet. »

Rappelons que les promoteurs régionaux du projet de la VTÉ sont les villes de Bécancour, Shawinigan et Trois-Rivières ainsi que les institutions d’enseignement et de recherche que sont l’UQTR, le Cégep de Trois-Rivières, le Cégep de Shawinigan, les 4 CCTT de la région ainsi que les centres et instituts de recherche concernés. Le projet de la VTÉ figure parmi les projets de zone d’innovation présentés au ministère de l’Économie et de l’Innovation. L’élaboration et l’analyse du projet se poursuivent.

« Tant qu’on n’aura pas la désignation officielle du gouvernement, qu’on s’attend à obtenir, on parlera de la Vallée de la Transition Énergétique et non de la zone d’innovation, précise le président du comité transitoire et de constitution de la VTÉ, Pierre Ducharme. Le dossier de la région représente des centaines de millions de dollars en termes de projets qu’on voudrait réaliser dans le cadre de la zone d’innovation. Le projet porte sur des gaz propres comme l’hydrogène vert, le secteur batterie et l’électrification des transports. »

Ce dernier soutient qu’il est certain que la confirmation de la zone d’innovation ne se fera pas avant les élections provinciales. 

Pour la petite histoire

Natif de la Mauricie et ayant fait carrière durant 37 années dans la région, M. Lemieux a fondé Noovelia, une société technologique qui développe et offre des solutions afin d’optimiser les chaînes de valeurs de ses clients par l’interopérabilité des flux physiques et numériques. Il est aussi cofondateur de Guérilla Innovation, firme de services-conseils en gestion de l’innovation et de la transformation organisationnelle des entreprises.

M. Lemieux a également siégé à différents conseils d’administration, notamment auprès de l’Association Québécoise de Pédiatrie Sociale en Communauté (AQPSC), du Fonds de diversification de la région, de l’Office municipale d’habitations de Trois-Rivières (OMHTR) en plus d’être le fondateur de TGVNet Mauricie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires