À la découverte des toponymes abénakis

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
À la découverte des toponymes abénakis
Les Abénakis de Wôlinak et d'Odanak. (Photo : courtoisie)

WÔLINAK – ODANAK.  Une toute nouvelle carte interactive a été dévoilée la semaine dernière à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones. Cette carte, appelée Éléments du patrimoine toponymique autochtone du Québec, présente huit toponymes en provenance du Centre-du-Québec, et la carte en contient une centaine pour la province.

Cette carte, diffusée par la Commission de toponymie, met en lumière des noms de lieux abénakis, innus, naskapis et wendat particulièrement significatifs, soit quatre des onze nations autochtones du Québec. Ces noms ont été retenus par des représentants de sept communautés autochtones en raison de leur valeur sur le plan culturel, que ce soit parce qu’ils désignent des entités géographiques importantes dans l’histoire des communautés ou encore parce qu’ils revêtent une symbolique forte pour elles.

Des extraits sonores, enregistrés par des membres des communautés représentées, permettent d’entendre la prononciation des toponymes.

Où trouver ces toponymes?

Saint-François-du-Lac : Ag8mek est le nom que les Abénakis, ou W8banakiak en langue abénakise, utilisent pour désigner la municipalité dont le nom officiel est Saint-François-du-Lac. La municipalité est située à l’emplacement d’un ancien poste de traite (1673-1692). Ag8mek signifie « de l’autre côté » ou « sur la rive opposée » et fait référence à la position de la municipalité, de l’autre côté de la rivière Saint-François, par rapport à ce point de sédentarisation contemporain nommé Odanak.

Pierreville : Agwdaï est le nom que les Abénakis utilisent pour désigner la municipalité dont le nom officiel est Pierreville. Agwdaï signifie » en amont » et fait référence à la position de Pierreville le long de la rivière Saint-François, par rapport à celle d’Odanak. 

Pierreville : Alsig8ntegw est le nom que les Abénakis utilisent pour désigner le cours d’eau dont le nom officiel est Rivière Saint-François. L’appellation Alsig8ntegw signifie « rivière de la cabane vide » et fait probablement référence aux cabanes qui servaient de relais. 

Nicolet : Pithiganitegw est le nom que les Abénakis utilisent pour désigner la rivière dont le nom officiel est Rivière Nicolet. Pithiganitegw signifie » entrée, passage vers une baie ou un cours d’eau » et fait référence à l’embouchure de la rivière dans le lac Saint-Pierre.

Bécancour : W8linaktegw est le nom que les Abénakis utilisent pour désigner la rivière dont le nom officiel est Rivière Bécancour. W8linaktegw signifie » rivière à la baie » et fait probablement référence à la baie de Bécancour, située à quelques dizaines de mètres à l’est de l’embouchure de la rivière dans le fleuve Saint-Laurent.

Bécancour : Namasak est le nom que les Abénakis utilisent pour désigner le secteur de la ville de Bécancour dont le nom officiel est Gentilly. Namasak signifie » poissons » et fait probablement référence à la présence de poissons en abondance dans les environs.

La toponymie officielle du Québec compte plus de 14 000 noms de lieux d’origine autochtone. La Commission de toponymie reconnaît et diffuse en outre plus de 2 000 noms de lieux traditionnels des Premières Nations et des Inuits.

Pour plus de détails sur chacun des toponymes mentionnés précédemment, il suffit de consulter la carte interactive à l’adresse suivante : https://cartes.toponymie.gouv.qc.ca/autochtone.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires