ABI.: les employés rejettent l’offre de l’employeur

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
ABI.: les employés rejettent l’offre de l’employeur
(Photo : Le Courrier Sud - Sébastien Lacroix)

ÉCONOMIE. Réunis en assemblée générale hier et aujourd’hui, les membres de la section locale 9700 des Métallos ont rejeté massivement les dernières offres de l’employeur, dans une proportion de 80,3 %. En point de presse, peu après le dévoilement des résultats, le président de la section locale 9700 a lancé un ultime appel aux négociations.

Rappelons que près d’un mois après avoir entamé le processus de conciliation avec le syndicat, l’Aluminerie de Bécancour (ABI) a mis fin aux négociations avant Noël en déposant une offre qu’elle qualifiait de finale et globale.

«Nous sommes convaincus qu’une entente négociée est possible. L’employeur a tenté un coup de force en mettant fin abruptement aux négociations avec le dépôt d’une offre finale, cela n’a pas fonctionné. Nos membres sont solidaires et déterminés. Nous demeurons convaincus qu’une reprise des négociations, à ce stade, peut permettre d’en arriver à une entente négociée », explique le président de la section locale 9700, représentant les travailleurs de l’aluminerie ABI à Bécancour, Clément Masse.

La dernière proposition patronale prévoit l’instauration d’un nouveau régime de retraite à financement salarial pour l’ensemble des travailleurs, sans distinction en fonction de la date d’embauche. Les années accumulées dans l’ancien régime seraient reconnues comme telles et pour le futur, l’employeur n’aurait plus à assumer les risques si les rendements ne sont pas au rendez-vous, celui-ci reposant sur les épaules des travailleurs.

«C’est un changement important que de passer d’un régime à prestations déterminées où l’employeur assume les risques à un régime RRFS où le risque est assumé par le travailleur. Les membres ne sont pas convaincus que l’employeur investit suffisamment dans le régime pour que le jeu en vaille la chandelle», ajoute Clément Masse.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des