Solidarité et bonne nouvelle pour le Centre l’Assomption

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Solidarité et bonne nouvelle pour le Centre l’Assomption
Un résident reconnaissant assiste au défilé de sa fenêtre. (Photo : Stéphane Lévesque)
COVID-19. «Y’a du soleil derrière chaque nuage» chante la chanson. C’est justement une belle éclaircie qu’a connue Saint-Léonard-d’Aston dans la soirée du 3 décembre. En effet, en plus des dizaines voitures qui ont défilé en solidarité avec les résidents et le personnel du Centre l’Assomption, la directrice Manon Daigle a fait savoir que 24 des 36 résidents qui étaient atteints de la COVID-19 sont considérés sortis de la zone critique par le CIUSSS.

«On n’a jamais douté que les gens seraient présents et ils le sont. On sent une grande solidarité qui s’exprime ce soir. J’ai vu des employés tantôt et ils dont dit avec les yeux pleins d’eau: «Merci de faire ça. Ça nous fait du bien à tous». Avec la bonne nouvelle, on s’en va vers le mieux», rapporte Yvan Martin, le fils de l’une des résidentes du Centre l’Assomption, qui est à l’origine du défilé auquel le Service des loisirs, les services de pompiers de Saint-Léonard-d’Aston et de Saint-Wenceslas et les policiers de la Sûreté du Québec ont apporté leur soutien.

Notons qu’en date du 3 décembre, le Centre l’Assomption compte 36 cas parmi ses résidents. Un total de 19 employés sont infectés. Deux décès sont à déplorer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires