Une cinquième finale de suite pour le BigFoot

Le BigFoot affrontera le Bellemare de Louiseville en finale de la LHSAM


Publié le 20 mars 2017

Jason Pitt a connu une excellente série contre Waterloo.

©(Photo Facebook - BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston)

HOCKEY. Le BigFoot Familiprix retrouvera de vieux rivaux en finale de la ligue de hockey senior A de la Mauricie (LHSAM), dès vendredi soir, à Louiseville.

Après une mauvaise saison et une élimination rapide, en 2015-2016, le Bellemare a retrouvé le niveau d'excellence qu'il avait établi au cours des dernières années sous la gouverne d'André Lachance. Comme par le passé, un traditionnel choc printanier entre Saint-Léonard-d'Aston et Louiseville sera nécessaire pour déterminer le champion de la Coupe Sherwood.

Un championnat qui aura échappé au BigFoot qu'à une seule occasion au cours des quatre dernières années. Saint-Léonard-d'Aston avait remporté les deux premiers duels, en 2013 et 2014, avant de concéder le titre à Louiseville, en 2015, pour finalement ramener la Coupe à la maison, contre Waterloo, l'an dernier.

Difficile toutefois de se fier sur les affrontements antérieurs. «Il y a beaucoup de nouveaux joueurs qu'on ne connaît pas. On sait qu'ils seront très structurés, intenses et énergiques, explique l'entraîneur André Alie. Comme on jouait plus contre les équipes de l'Estrie, cette année, on les a vus une seule fois, en novembre. Ce n'est pas tellement révélateur, parce qu'on avait quatorze joueurs au lieu de vingt.»

«Comme ils ont fini premiers, c'est certain que ce sont eux qui partent favoris, mais ce sont deux équipes qui se ressemblent. Ils ont un très bon gardien et ils sont très bien balancés à l'attaque comme à la défensive», souligne André Alie.

Celui-ci continue toutefois de se concentrer sur son équipe. «Il faudra mettre l'emphase sur notre défensive, être très hermétique, se tenir loin du banc des pénalités et payer le prix», soutient-il.

«Nous en avons huit de gagnées et il nous en reste quatre. Tant que la quatrième n'est pas acquise, on n'a rien de gagné», lance celui qui a participé aux trois conquêtes du BigFoot dans des rôles différents.

Jason Pitt s'éclate

Le joueur le plus utile des dernières séries éliminatoires, Jason Pitt, a sorti de sa coquille durant la demi-finale contre les Maroons 2.0 de Waterloo. L'attaquant a été l'un des grands artisans des trois dernières victoires du BigFoot.

Après un match de cinq points lors du troisième match, Pitt a inscrit cinq buts dans une victoire de 7 à 2, vendredi, avant d'en ajouter trois autres, le lendemain, dans un gain de 8 à 4 qui a envoyé les Maroons en vacances.

Simon-Claude Blackburn, Marc-Anthony Therrien, Samuel Bradette et Pier-Antoine Dion ont aussi connus une fin de semaine productive, tandis que Vincent Lamontagne a dû se signaler à quelques reprises devant le filet des siens.

«Il y a une belle rivalité qui est en train de s'installer avec Waterloo, soutient André Alie. Les partisans ont pu le voir avec du jeu intense tout au long de la série.»

Années Gagnant Finaliste
2012-2013 Saint-Léonard-d'Aston: 4 Louiseville: 1
2013-2014 Saint-Léonard-d'Aston: 4 Louiseville: 1
2014-2015 Louiseville : 4 Saint-Léonard-d'Aston: 1
2015-2016
Saint-Léonard-d'Aston: 4 Waterloo: 1