Sections

Bon bilan de mi-saison pour le Parc régional de la rivière Gentilly


Publié le 20 juillet 2017

Défi Parc de la rivière Gentilly

BILAN. Le Parc régional de la rivière Gentilly a fait savoir que malgré les pluies des dernières semaines, l'achalandage se maintient sur le site face à l'an dernier.

«Depuis le début de la saison, on observe des pluies plus fréquentes qu'à l'habitude, mais peu abondantes et concentrées à un moment de la journée. Il est tout à fait possible de pratiquer des activités de plein air cet été, en apprenant à lire les bulletins météo. À 40% de chances d'avoir 1mm de pluie sur la tête, on garde nos idées de sorties en plein air!», lance Marc Joseph, directeur général.

De fait, la saison de camping 2017 ressemble à la saison 2016 en termes de ventes et d'achalandage au Parc régional de la rivière Gentilly, on observe toutefois une légère hausse (10%) pour l'hébergement en chalets et prêt-à-camper.

En ce qui concerne l'accès aux sentiers, il y a une légère baisse du nombre de visiteurs (15%), qui est entièrement compensée par une augmentation des revenus liés au centre de location de vélo de montagne.

«Le défi cette année a été de garder les sentiers de vélo de montagne ouverts, et cela a été possible grâce à des travaux de drainage et de gestion de l'eau de surface. Il y a eu beaucoup d'efforts déployés, et nous avons eu à développer des techniques, mentionne Claude Grandmont, chef des sentiers. Le sol qui est sablonneux au Parc nous aide aussi.»

«Au final, nous sommes contents de voir que cela a permis de répondre à une demande, alors que plusieurs centres de vélo de montagne au Québec ont connu des fermetures régulières, ajoute-t-il. Il faut évidemment se rappeler que tout de suite après des précipitations importantes, on évite de rouler pour ne pas briser les sentiers.»

Toutes activités confondues, le Parc régional de la rivière Gentilly démontre une croissance de 5% des ventes face à l'an dernier.