De l'argent pour les créateurs… et leur communauté


Publié le 16 avril 2017

André Bellavance, maire de Victoriaville, Émilie Hogue, directrice Service à la communauté à la Ville de Bécancour, Andrée-Anne Laberge, artiste boursière qui a livré un témoignage, Céline Lavallée, directrice du Soutien aux artistes, aux communautés et à l’action régionale du CALQ, Lionel Fréchette, préfet de la MRC d’Arthabaska, Suzanne Ricard, présidente de Culture Centre-du-Québec, Cathy Bernier, conseillère municipale à la Ville de Drummondville et présidente de la Commission des arts et de la culture, André Deslauriers, maire de St-Eugène et représentant de la MRC Drummond.

©(Photo gracieuseté)

Il y avait tout un monde d'élus et de créateurs  pour assister à l'annonce d'une nouvelle entente de partenariat territorial de 510 000$ pour trois ans avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Tant pour les uns que pour les autres, il s'agit d'une bonne nouvelle, étant donné qu'avec la disparition de la Conférence régionale des élus (CRÉ), ce genre d'entente n'avait plus cours depuis un an.

L'entente territoriale concerne les MRC d'Arthabaska et de Drummond, ainsi que les villes de Bécancour, Victoriaville et Drummondville.

C'est dire qu'à partir de maintenant, les artistes, écrivains et organismes artistiques professionnels de ces territoires peuvent soumettre un projet de création, de production ou de diffusion favorisant les liens entre les arts et la collectivité. La date limite pour déposer un dossier au CALQ est le 9 juin 2017.

Le Conseil double la mise des institutions municipales, la somme de 510 000$ représentant ainsi l'addition des investissements municipaux et les subventions.

Du CALQ, Céline Lavallée a salué la «remarquable concertation» et la «vitalité artistique» au Centre-du-Québec. Stimuler l'art fait du bien, a-t-elle dit, rassemble et contribue à l'amélioration de la qualité de vie dans un milieu. Mme Lavallée a bien précisé qu'il n'était pas trop tard pour les autres institutions municipales pour adhérer à l'entente centricoise. Certains, parmi l'assistance, regrettaient que les MRC de L'Érable et de Nicolet ne soient pas partie prenante de la nouvelle entente.

Soulignons que ce programme a pour objectifs de stimuler la création artistique dans toute la région, de contribuer à l’essor et à la diffusion des artistes et des écrivains, de favoriser leur rétention dans leur localité, ainsi que d’encourager l’émergence et l’inclusion des technologies numériques dans la pratique artistique. Il vise aussi à épauler les organismes artistiques professionnels structurants pour le développement et le rayonnement des arts et des lettres sur le territoire et à l’extérieur.

Le maire de Bécancour se réjouit de la signature de cette entente. «La Ville de Bécancour est fière de ce premier partenariat conclu avec le Conseil des arts et des lettres du Québec. Nous nous réjouissons de soutenir des projets artistiques et culturels qui favoriseront les liens entre les arts et nos citoyens», a affirmé Jean-Guy Dubois.

L'organisme Culture Centre-du-Québec, que préside Suzanne Ricard, organise des séances d'information pour informer les créateurs des modalités du programme. L'une des trois séances aura lieu à l'hôtel de ville de Bécancour, le 27 avril à 18h30. Les créateurs peuvent également communiquer avec Émile Joly (ejoly@culturecdq.ca) ou au 819 606-0313, poste 223.