Sections

Piscine de l'ESLS: une décision rendue à l'été 2018


Publié le 12 avril 2017

Un bris majeur est survenu à la piscine de l'ESLS en septembre.

©(Photo gracieuseté)

SAINT-PIERRE-LES-BECQUETS. Suite au bris majeur de tuyaux survenu l'automne dernier à la piscine de l'école secondaire Les Seigneuries (ESLS), la Commission scolaire de la Riveraine et les élus de la MRC de Bécancour ont choisi de prolonger leur réflexion sur l'avenir de la piscine. La décision finale pourrait être rendue à l'été 2018.

Au départ, les démarches d'analyse visaient à savoir si la piscine serait remise en service après le 30 juin 2017. La Commission scolaire souhaitait alors qu'une décision soit prise d'ici juin. «C'est vrai qu'au début, on pensait avoir une décision à l'été 2017, mais on a finalement prolongé ça à l'été 2018. On a décidé de se donner plus de temps pour prolonger la réflexion, afin de prendre le temps de faire le tout correctement», mentionne Marjolaine Arsenault, présidente de la Commission scolaire de la Riveraine.

En mars, une rencontre a eu lieu entre le conseil des maires de la MRC de Bécancour, Mme Arsenault, ainsi que Johane Croteau, directrice générale de la Riveraine. Suite à cette rencontre, il a été convenu que les autorités municipales se rallient à l’idée de se pencher sur l’avenir de la piscine,  et ce, malgré les délais que cela impliquera pour l’exécution des travaux de rénovation…qui ne se réaliseront pas avant l’été 2018, s’ils le sont.  

«Les élus sont pour qu'on garde la piscine, mais il faut qu'elle serve. On s'entend tous là-dessus. On veut évaluer les options pour ne pas qu'elle soit utilisée seulement au niveau scolaire, soutient Marjolaine Arsenault. On veut se servir de la piscine comme levier régional. Ça s'inscrit dans la démarche de revitalisation du secteur est. Dans le moment, c'est là-dessus qu'on travaille, avec le support de Loisir Sport Centre-du-Québec.»

Elle ajoute que la Commission scolaire veut aussi voir les possibles demandes de subventions. «On sait, entre autres, que le dernier budget Leitao prévoit de l'argent pour les infrastructures.»

Pour la présidente de la Riveraine, «la piscine est une infrastructure qu'on trouve importante, mais qui, dans les dernières années, n'était pas utilisée à son maximum.»

«Ce qu'on dit, c'est que si on va de l'avant avec les travaux de réparation, on ne veut pas seulement faire du patchage. Tant qu'à la rénover, on veut faire une belle mise à niveau et la rendre plus attrayante», affirme-t-elle.

Comme l'infrastructure, qui a 40 ans, appartient à la Commission scolaire, cette instance ne s'attend pas à ce que les municipalités aient à débourser pour la rénovation, s'il y a lieu.

Notons qu'une résolution d’appui a aussi été remise par la municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets pour qu’un mandat soit donné par la Commission scolaire de la Riveraine à Loisir Sport Centre-du-Québec pour se pencher, avec un groupe de travail, sur l’avenir de la piscine de l'ESLS.