Gestion du stress: un projet avec les élèves et les aînés

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc
Publié le 16 septembre 2016
Manon Jean avec les élèves de l'école Beauséjour
(Photo gracieuseté)

ÉDUCATION. Un projet intergénérationnel de gestion du stress pourrait bien voir le jour, dès janvier 2017, dans les écoles primaires et les résidences pour aînés de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Massothérapeute et auteure, Manon Jean est à l'origine de cette initiative. Son objectif est de permettre le jumelage de 15 écoles avec 15 résidences. Si le projet est mené à terme, il réunirait quelque 1 500 personnes.

Pour favoriser la gestion du stress, Mme Jean a mis sur pied des exercices de pleine conscience et de respiration consciente. L'an dernier, cette formule a été testée à Nicolet avec l'école Curé-Brassard et la résidence Le Havre du Faubourg.

«On travaille avec les émotions dans le moment présent. Les émotions, c'est comme une météo intérieure. Quand cette météo est chamboulée, on apprend à reconnaître l'émotion vécue et à vivre avec en sachant que cette émotion est passagère», explique Manon Jean.

D'ailleurs, en 2015, une centaine d'élèves de l'école Beauséjour de Bécancour (secteur Saint-Grégoire) ont pris part à une recherche sur les bienfaits de cette méthode. «On a mesuré l'anxiété, le degré d'attention et les comportements agressifs des élèves, indique Mme Jean. Ils ont participé à 12 ateliers, soit un par semaine. Ils ont aussi pris part à un atelier de cinq minutes par jour avec leur enseignant.»

«On a amené les enfants à faire de la méditation pour les aider, ajoute cette dernière. C'est tout simplement un entraînement à être attentif et à se concentrer sur une seule chose pendant quelques minutes. On a obtenu des résultats très marqués. On a constaté une diminution de l'anxiété et des comportements agressifs. Les élèves étaient aussi plus attentifs.»

Pour le projet entre les écoles et les résidences, des exercices semblables seraient faits, mais en équipe de deux. «C'est une belle façon de créer des liens entre les générations», croit Mme Jean. Cette dernière s'envolera d'ailleurs vers la Belgique à la fin du mois pour aller y présenter son projet.

Manon Jean a fondé le programme «De l’arbre en cœur» dans le but de réduire le niveau de stress de nombreux enfants à l’école. En lien avec son programme, elle a publié les livres Mathéo et le nuage noir pour les enfants et Ajuster la météo intérieure des enfants pour les parents.

Suivez-nous sur Facebook!