Sections

«La Mauricie n’est pas une priorité pour les libéraux»


Publié le 11 octobre 2017

Le député de Nicolet-Bécancour et whip en chef de la Coalition Avenir Québec, Donald Martel.

©(Photo Twitter)

POLITIQUE. De façon générale, le jeu de chaises musicales auquel s’est prêté le premier ministre dans son remaniement ministériel d’aujourd’hui n’impressionne pas le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, qui est aussi responsable de la Mauricie pour la CAQ.

Selon lui, il est ironique que ce gouvernement qui a imposé des coupures et des restrictions à l’ensemble des citoyens trouve aujourd’hui le moyen de grossir son conseil des ministres. « On a plus de ministres qu’avant, mais on n’a aucunement changé la nature de ce gouvernement qui demeure usé après 15 ans de pouvoir presque sans interruption », affirme monsieur Martel.

Le député de Nicolet-Bécancour constate également que ce remaniement est décevant pour la région de la Mauricie. En effet, aucun nouveau député libéral de la Mauricie n’est promu au conseil des ministres, ce qui aurait donné plus de poids à la région. Quant à la ministre Julie Boulet, elle aurait pu obtenir des responsabilités plus importantes, ce qui aurait aussi envoyé un message positif en ce sens.

Au lieu de cela, madame Boulet conserve exactement les mêmes responsabilités qu’avant. « Cela démontre bien que la Mauricie n’est vraiment pas une priorité pour les libéraux », soutient monsieur Martel. Il conclut en souhaitant bonne chance aux nouveaux venus tout en leur demandant de bien se rappeler que leur mandat se terminera le premier octobre prochain, soit dans moins d’une année.