La microbrasserie Ô Quai des brasseurs ouvrira en juin


Publié le 18 avril 2017

Les quatre partenaires de la Microbrasserie Ô Quai des brasseurs: Jocelyn Parr, Marc Hamel, Jean-Claude Parr et Steve Garceau.

©(Photo TC Media - Joanie Mailhot)

L'été dernier, le projet d'une nouvelle microbrasserie à la Marina de Sainte-Angèle-de-Laval avait fait beaucoup jaser. Depuis, la construction a débuté, si bien que l'ouverture de «Ô Quai des brasseurs» devrait se faire en juin.

Les plans de la future microbrasserie, à Sainte-Angèle-de-Laval.
(Photo TC Media - Joanie Mailhot)

Rappelons que l'endroit comprendra une microbrasserie, incluant l'espace pour la production, un restaurant sur deux étages, ainsi qu'un bar laitier. Au départ, il avait été question qu'un dépanneur soit aussi aménagé, mais l'idée a finalement été abandonnée.

«Ô Quai des brasseurs» fabriquera ses propres produits. Un espace de 2000 pieds carrés est prévu pour tout ce qui touche à la production des bières. «À l'ouverture, on offrira 6 bières de la marque «Ô Quai des brasseurs», soit 2 blondes, 1 rousse, 1 noire, 1 blanche et une IPA, souligne Nicolas Godbout, chargé de projet. Un brasseur s'est joint à l'équipe pour s'assurer du volet conception et fabrication des bières. Dès l'ouverture, il travaillera sur 4 autres bières et planchera sur d'autres recettes et d'autres cuvées. Par exemple, on aimerait développer des bières de saison, ou éventuellement, des bières spéciales.»

Le 2e étage du restaurant comprendra une terrasse, avec une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. De plus, une portion du bar devrait se prolonger jusque sur la terrasse. «Toute la structure du bâtiment est en bois, ce qui en fait une bâtisse haut de gamme. Avec le site autour, ce sera le seul endroit du genre au Québec!», lance M. Godbout.

Côté menu, peu de détails ont été dévoilés, mais on confirme la présence de menus du jour, sur l'heure du dîner. «La clientèle qui venait ici avant retrouvera ses repères, et les gens qui sont amateurs de microbrasserie et de gastronomie seront aussi servis», soutient-on, précisant que les prix seront abordables.

Le restaurant totalisera quelque 350 places assises. Au 2e étage, la salle à manger pourra être transformée en salle de conférence, avec l'équipement sur place. On pourra aussi y diffuser des événements sportifs.

Malgré la présence d'alcool, on confirme qu'il s'agira d'un endroit familial.

Notons que le bar laitier «Ô Quai des glaces» sera annexé au bâtiment principal et comptera quelques places assises.

Un projet d'envergure

Le projet de la Microbrasserie «Ô Quai des brasseurs» représente un investissement de 4M$. Ce montant avait été annoncé dès le départ et tout porte à croire que le budget sera respecté.

L'investissement provient des quatre partenaires impliqués, soit les hommes d'affaires Steve Garceau, Marc Hamel, ainsi que Jean-Claude et Jocelyn Parr.

De plus, une somme de 250 000$ a été octroyée par le Fonds de diversification de 200M$, pour la portion de la microbrasserie seulement.

Ambitions

L'important pour les investisseurs est d'abord de bien s'ancrer dans la région et desservir adéquatement la clientèle. «On veut vraiment commencer par bien s'installer. On veut que le bâtiment soit aimé des gens de la place. C'est important de créer un sentiment d'appartenance, que les gens soient fiers de cette bâtisse-là et qu'ils soient fiers d'amener leur visite ici», mentionne Nicolas Godbout.

Cela dit, pour la suite des choses, les partenaires ont beaucoup de projets et d'ambitions. «Selon notre planification, au départ, on estime être entre 20% et 30% de notre capacité de production, pour ce qui est de la microbrasserie, en alimentant seulement le restaurant, exprime le chargé de projet. Dans une phase 2, on souhaite commercialiser et vendre nos produits en dehors des installations, donc on aura possiblement besoin de plus d'espace. Si c'est le cas et qu'on se retrouve vraiment à pleine capacité, on a calculé qu'en investissant 40 000$ rendu là, on sera en mesure de doubler notre espace. Nous construisons aujourd'hui en ayant réfléchi à cette option.»

Et la marina?

Les propriétaires avaient soumis l'idée d'agrandir la marina, pour passer d'une capacité de 30 bateaux à 99, ce qui permettrait d'accueillir encore plus gens. Des démarches avaient été entreprises en ce sens à l'été et à l'automne 2016, mais pour l'instant, la marina restera comme telle.

Par contre, dès cet été, le nouveau bâtiment permettra d'ajouter certains services comme des douches, des salles de bain et des laveuses-sécheuses. Les investisseurs laissent toutefois entendre qu'ils ont d'autres projets pour l'avenir.