Sections

Une campagne de terrain pour Martine Pepin


Publié le 29 septembre 2017

Le Groupe Pepin lors d'un point de presse à Précieux-Sang.

©(Photo Facebook - MartinePepin Élections)

ÉLECTIONS. Le Groupe Pepin a tenu un quatrième point de presse en une semaine, ce matin, cette fois du côté de Gentilly où les candidat(e)s ont pris différents engagements électoraux pour les différents secteurs de la Ville de Bécancour.

Ils ont l'intention de mettre de l'avant des actions de revitalisation similaires à ce qui se fait pour le cœur villageois de Sainte-Gertrude et Gentilly dans les autres secteurs. Chaque secteur de la Ville de Bécancour a sa particularité bien à lui et c'est sur quoi souhaite miser le groupe de la candidate Martine Pepin.

De plus, le groupe souhaite changer le mode de votation pour répondre au désir souvent entendu de ne voter que pour le représentant de son secteur, puisqu'on juge que le résultat de ce mode électoral actuel n’est pas toujours le portrait que le secteur voudrait se donner.

Le groupe s'est aussi positionné contre l’exploitation des gaz de schiste, une autre préoccupation qui entre directement dans la qualité de vie des cœurs villageois.

La candidate à la mairie de la Ville de Bécancour, Madame Martine Pepin, souhaite éclaircir sa position concernant l’exploitation des gaz de schiste. « Lorsque j’étais à l’emploi de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec (CCICQ), j’avais un mandat clair de la part de mon conseil d’administration soit celui de défendre les intérêts des membres de la CCICQ. Les gens d’affaires souhaitaient que l’exploitation des gaz de schistes se fasse de façon sécuritaire pour protéger l’environnement et de façon intelligente et responsable et j’en étais leur porte-parole.

Par ailleurs, mercredi, le Groupe était à la Ferme La Butineuse, à Précieux-Sang, où il s'est engagé à créer un nouvel outil pour mettre en valeur les produits de chez-nous avec l'appellation «Fait Bécancour».

Une nouvelle marque de commerce pour aider les producteurs agro-alimentaires, les créateurs de produits régionaux et les artisans de Bécancour à avoir une plus grande vitrine auprès des consommateurs locaux et supra locaux.

La candidate à la mairie se dit intéressée à l’offrir à la MRC de Bécancour, car le nom « Fait Bécancour » est facilement associable aux autres municipalités de la MRC.  «C’est un projet enlevant, réalisable à court terme et très peu coûteux martèle la candidate. On doit redonner à la Ville de Bécancour une crédibilité positive et c’est avec des projets comme celui-là que l’on peut y arriver», souligne-t-elle.