Sections

Martine Pepin fait campagne sur la quiétude et la sécurité routière


Publié le 25 septembre 2017

Martine Pepin a fait un point de presse en direct sur sa page Facebook pour démontrer la problématique de bruit dans le secteur.

©(Photo Facebook - MartinePepin Élections)

ÉLECTIONS. Le Groupe Pepin a tenu un deuxième point de presse depuis le début de la campagne électorale au coin du chemin des Milans et de l'avenue des Hirondelles, à Gentilly. Pour parler cette fois de la quiétude des résidents qui vivent une problématique de bruit et de tremblements.

Les candidat(e)s Joyce Hélie, Michel Allard et Martine Pepin, en compagnie des résidents du secteur.
(Photo Facebook - MartinePepin Élection)

C'est que les résidents de ces axes routiers sont irrités par l’augmentation significative trafic lourd depuis les 7 dernières années, avec le transport des produits de l’usine de trituration et de raffinage de canola et de soya, qui s'ajoutent aux camions de bois et de lait.

Depuis la construction de TRT Etgo en 2010 devenue Viterra, les résidents de ce secteur subissent le bruit des freins à compression (jacob) et la vitesse de ces gros fardiers. D'autant plus que les nouveaux propriétaires visent une augmentation du volume, donc logiquement une augmentation du nombre de transports.

Ces résidents souhaitent des changements à court terme, et le Groupe Pepin entend les appuyer en entamant des discussions avec les propriétaires de Viterra et de leurs compagnies de camionnage, en passant une résolution pour demander au Ministère des transports la diminution de vitesse et l’installation de pancartes de sensibilisation, ainsi qu'une présence policière accrue dans dans les endroits stratégiques pour diminuer la vitesse.

Le Groupe Pepin sait qu’il y a une réglementation pour les routes numérotées au Ministère des transports, mais après une certaine vérification, c’est la marche à suivre pour pouvoir concrétiser le vœu des résidents.  « Je m’engage, dès la première rencontre du conseil municipal, à passer une résolution qui soulignera cette problématique au Ministère des transports et demander des actions concrètes», assure la candidate à la mairie.

La sécurité de la route 132 est aussi au cœur des engagements du Groupe Pepin qui veut analyser en profondeur la sécurité sur l’ensemble du territoire et surtout dans les secteurs où elle passe en plein cœur villageois dont Gentilly et Ste-Angèle-de-Laval. Elle compte installer de nouvelles signalisations pour réduire la vitesse avec des incitatifs importants dont des pancartes centrales.