Sections

Nicolet: Luc Labrecque fera la lutte à Jean Rousseau


Publié le 21 septembre 2017

Luc Labrecque

ÉLECTIONS. Après avoir fait part de son intention de se présenter, en début d'année, Luc Labrecque annonce qu'il sera candidat au siège numéro 3 occupé depuis une vingtaine d'années par Jean Rousseau.  

L'ancien directeur des Loisirs et du Service à la communauté pendant 27 ans raconte que lors d'un dîner-causerie avec M. Rousseau, celui-ci lui a proposé le défi qu'il a accepté de relever en grand compétiteur.

Étant à la retraite depuis un an et travaillant à temps partiel chez Fleuriste Savard et au Havre du Faubourg , Luc Labrecque estime qu'il a maintenant du temps à consacrer à ce nouveau défi.

«Mon expérience comme directeur des loisirs puis des Services à la communauté saura bien me servir, car c'est avec les citoyens que j'ai appris à aimer mon travail et à tout donner», fait valoir le candidat.

Parmi ses plus belles réalisations en carrière, il note l'entente avec ENPQ pour la gestion du centre sportif, le développement des réseaux cyclables et de la Route verte, l'organisation du passage de cyclistes dont le Grand Tour et la Petite Aventure de Velo-Québec, le Grand Défi Pierre Lavoie et la bibliothèque municipale.

«Ce sont quelques-uns des dossiers qui ont permis à Nicolet de bien se positionner au niveau provincial et d'attirer de nouveaux citoyens, souligne-t-il. Mon travail me permettait aussi de travailler étroitement avec les organismes culturels et communautaires.»

Plus récemment, à titre de retraité, il a collaboré avec les Amis du quai pour la réalisation de la mise en place de nouvelles infrastructures sur le quai de Nicolet dans le cadre du budget participatif citoyen.

Luc Labrecque a vu dans le dernier budget municipal de belles possibilités de développement de projets et il est intéressé à y participer activement. «La présence de Geneviève Dubois à la mairie avec son dynamisme, sa grande disponibilité et son écoute m'incite à me joindre à son équipe, car elle aussi est une femme de plancher», lance-t-il.

Ce sont plusieurs raisons qui l'incitent à aller voir du côté décisionnel. «On entend toujours parler que les gens devraient s'impliquer en politique et aller donner leur opinion», indique Luc Labrecque.

«Beaucoup de citoyens m'invitent à aller de l'avant dans ce nouveau défi  municipal et pourquoi pas, je suis un gars de plancher et je suis très présent dans notre municipalité. Je serai toujours disponible à recueillir les commentaires maintenant, pendant et après les élections, mais surtout ceux qui permettront d'aller de l'avant pour notre municipalité», assure-t-il.