Solidarité rurale du Québec: coupures budgétaires de 750 000$

Publié le 6 novembre 2014
Claire Bolduc
©2008// Jonathan Robert

DÉVELOPPEMENT RURAL. L'organisme Solidarité rurale du Québec, dont le siège social est à Nicolet, est la cible d'importantes coupures budgétaires imposées par le gouvernement provincial. L'organisme, qui agit à titre d'instance-conseil auprès du gouvernement, verra son budget amputé de 75%, soit 750 000 dollars sur un budget total d'un million.

C'est que le gouvernement a choisi de ne plus faire appel à l'organisme en tant que conseiller en matière de développement rural. Ce mandat d’instance-conseil représentait 75 % du financement de l'organisme fondé en 1991.

«C’est ce mandat qui nous permettait de conseiller le gouvernement, mais aussi d’appuyer les milieux ruraux, en plus de former les agents de développement rural», explique la présidente de Solidarité rurale du Québec, Claire Bolduc.

«Le ministre a précisé que les échanges se feraient désormais uniquement de gouvernement à gouvernement et qu’il souhaitait simplifier ces échanges, poursuit-elle. On est très désolés par cette décision.»

Bien que secouée par cette annonce, Mme Bolduc confirme que l'organisme continuera d'exister. «Pour l'instant, on essaie de voir toutes les façons de faire possibles. Nos membres sont déçus et offusqués, mais résolument derrière Solidarité rurale du Québec.»

L'organisme entend poursuivre sa mission de prises de positions sur des sujets chauds en matière de développement rural, de même que sa mission de documentation et de soutien aux milieux.